Jeunesse

Tout près d’ici • Katrina Leino

J’avais été très intriguée à la lecture du résumé de ce roman, très intéressée par les thématiques qu’il défendait également. Malheureusement, ce fut une amère déception… Merci à Hugo & cie de m’avoir permis de découvrir ce roman.

résumé

Imaginez : l’endroit rêvé, la famille idéale, la revanche parfaite… Magpie se souvient du jour où elle a écrit les premières lignes de son journal. C’était le jour où sa soeur a quitté la ville. Le jour où elle a surpris son père au lit avec sa tante. Le jour où sa mère est tombée dans une spirale infernale d’autodestruction. Le jour de la soirée chez Brandon Phipp. Depuis, au lycée, Magpie a hérité du surnom de salope. Sa meilleure amie ne lui adresse plus la parole, et elle passe ses pauses déjeuner à la table des rejetés du lycée, en silence. Alors, pour sortir un peu de l’enfer du quotidien, elle invente dans son journal un mystérieux endroit appelé  » Tout près d’ici « . Tout près est une contrée parfaite. Son père n’y trompe personne, sa mère n’a jamais bu une goutte d’alcool et les soirées ne dérapent pas. Elle s’y sent tellement bien qu’elle pourrait presque toucher  » Tout près  » du doigt. La porte d’entrée semble là, à quelques pas, juste dans la cour de sa maison… Serait-ce l’endroit rêvé pour enfin prendre sa revanche ?

ce que j'en pene

Magpie est une adolescente livrée à elle-même, dans une maison sale et abandonnée par sa mère, alcoolique irresponsable et la plupart du temps inconsciente des faits et gestes de sa fille. Alors que quelques mois auparavant, Magpie trouvait son père au lit avec sa tante, sa vie s’effondre également en parallèle au lycée, lors d’une fête organisée durant laquelle elle est agressée sexuellement et que l’acte en lui-même se retourne contre elle. C’est dans ce contexte familial étouffant et très sombre qu’évolue la jeune femme et se laisse avaler par une spirale d’autodestruction.

Pour échapper à ce quotidien morose, elle se réfugie alors dans un monde qu’elle a créé de toutes pièces, sorti de son imagination. Un monde parallèle et chimérique : Tout près d’ici. Un univers idéal dans lequel elle est décisionnaire et n’a plus à se préoccuper des soucis extérieurs qui encombre sa vie et son esprit. Cet aspect de l’histoire, que je n’avais pas soupçonné à la lecture du résumé, m’a vraiment déstabilisée. C’est déjà assez déroutant de lire sur la souffrance d’autrui sans réussir à en saisir la teneur mais en plus de découvrir que cela prend, fictivement, une telle ampleur est encore plus déconcertant.

Magpie est une héroïne mal dans sa peau, solitaire et aucune main tendue ne semble lui porter secours. C’est un personnage qui aurait pu me toucher s’il n’y avait pas eu, derrière, toute la dimension surréaliste à laquelle je n’ai pas adhéré. L’auteure souhaite dénoncer, dans cet imbroglio fantastique, le harcèlement et l’importance du consentement mais la manière dont les deux sujets sont abordés est trop originale et fantasque. La fin du roman m’a totalement perdue et déstabilisée, si bien que je ressors très déçue de cette lecture.

separateur-livre

Un roman fantasque et très original qui aborde entre autres le harcèlement et l’importance du consentement. Pour autant, je n’ai pas du tout adhérer au côté chimérique de l’histoire ni été touchée par le personnage de Magpie. Je ressors très déçue de cette lecture, qui s’est avérée particulière et déconcertante.

s'oubliera vite

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s