Agatha Raisin, tome 2 : Remède de cheval • M.C Beaton

90630422_500893930584307_1734575752839430144_n

Il y a un peu plus d’un an, j’ai découvert le premier tome de la saga (La quiche fatale) et cela s’était avéré une bonne lecture, riche en humour et en situations cocasses. Il était temps pour moi de continuer à découvrir les aventures d’Agatha Raisin.

Résumé-01

Agatha Raisin, s’intégrant peu à peu à son petit village, fait la connaissance de Paul, le vétérinaire, qui ne semble pas insensible à ses charmes. Mais celui-ci est retrouvé mort, victime d’une injection de tranquillisant destiné au cheval de Lord Pendlebury. Agatha ne croit pas à l’accident et prend l’enquête en main. Son nouveau voisin, le colonel Lacey, d’habitude distant, accepte de l’aider.

Ce que j'en pense-01

Alors qu’elle s’est installée quelques mois plus tôt à Carsely, petit village des Cotswolds, Agatha commence tout juste à trouver sa place au cœur de la bourgade. Son quotidien est rythmé par ses sorties au pub, ses réunions avec les autres femmes de Carsely, etc. C’est sans compter sur son beau voisin, le colonel James Lacey, pour qui elle en pince légèrement et qu’elle a entrepris de séduire. Mais alors qu’un nouveau vétérinaire s’installe, que Lacey n’est pas enclin à répondre à ses tentatives de séduction et certaine d’être encore capable de plaire aux hommes, elle décide de jeter son dévolu sur le fameux Paul Bladen.

Manque de chance, celui-ci est retrouvé mort quelques jours après son arrivée. Persuadée que le village fait encore face à une tentative d’assassinat, Agatha se lance dans une nouvelle enquête et, contre toute attente, elle sera épaulée par James Lacey, son séduisant voisin qui va s’avérer plus fade et ordinaire qu’elle ne pensait. Ce duo fonctionne à merveille et m’a fait rire à de nombreuses reprises. Entre joutes verbales et quiproquos, ils n’ont pas fini de se chamailler. Agatha a le chic pour se mettre dans des situations qui sont autant hilarantes que gênante pour le colonel, à qui on ne peut enlever la rigidité et la diplomatie militaire.

Ce deuxième tome demeure dans la même veine que le premier, le même humour anglais sarcastique qui s’entremêle à un esprit comédie policière est délectable. Même si Agatha apparaît davantage vulnérable dans cet opus, elle garde un côté très loufoque et fantasque et ses démêlés amoureux apporte à l’enquête une note légère et hilarante. Pleine de caractère, tenace, c’est une héroïne que j’ai apprécié retrouver et qui ne cesse de nous présenter des facettes de sa personnalité.

Séprateur-01

Héroïne hilarante et fantasque, Agatha est une nouvelle fois au cœur d’une enquête policière intriguante. Accompagnée du colonel Lacey, qui n’est autre que son séduisant voisin, ils forment un duo aux antipodes l’un de l’autre. Quiproquos, joutes verbales et malentendus très drôles s’enchaînent et apportent légèreté au récit.

Bonne lecture-01

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s