Contemporain

Les incroyables aventures des sœurs Shergill • Balli Kaur Jaswal

93209521_900788793665736_5717102405896634368_n

L’année dernière, j’ai découvert Le cercle des veuves qui aimaient la littérature érotique, qui avait été choisi par l’actrice Reese Witherspoon pour son book club. Les éditions Belfond avait ajouté ce titre à leur programme de parution de la collection du Cercle et il avait été une excellente lecture. J’étais donc très heureuse de pouvoir relire l’auteure !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est resume.jpg

Dans la famille Shergill, il y a : Rajni, l’aînée, mère de famille au bord de l’implosion depuis que son fils ado lui a fait une révélation fracassante. Jezmeen, la séductrice un brin égoïste, petite actrice londonienne dont le dernier bad buzz tourne en boucle sur les réseaux sociaux. Et enfin, Shirina, la docile cadette, dont le parfait mariage arrangé commence à sérieusement battre de l’aile. Trois sœurs que tout oppose et qui vont devoir se supporter pour réaliser la dernière volonté de leur mère : accomplir un pèlerinage en son honneur en Inde, de Delhi au Temple d’or d’Amritsar. Combien de temps avant que tout dérape ? Les voies d’une mère sont impénétrables… Dans ce pays aux facettes multiples, et parfois violentes, les sœurs Shergill embarquent pour un incroyable voyage à la découverte de leurs racines et d’elles-mêmes.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ce-que-jen-pene.jpg

Rajni, Jezmeen et Shirina sont sœurs mais cela ne signifie pas qu’elles soient proches. Au contraire, elles ne pourraient pas être plus différentes. A la mort de leur mère, cette dernière leur fait part de sa dernière volonté : elles doivent aller en Inde et effectuer le voyage qu’elle aurait aimé faire si elle n’avait pas été malade. Un circuit d’une semaine ayant pour but de les rapprocher, de resserrer les liens familiaux et leur permettre de se pardonner. Pourtant, rien ne va se passer comme prévu car elles ne se sont pas retrouvées tous les trois ensembles depuis des années et ne se sont plus confiées, ni parlées sans cri et désaccord. Ce séjour s’annonce donc sous haute tension, surtout qu’elles sont en proie, chacune de leur côté, à des soucis du quotidien dont elles ne parlent pas et qui les rongent.

S’il y a bien un mot qui décrit avec brio ce roman et cette histoire, c’est dépaysement. Tout comme le premier roman de l’auteure, on est propulsé dans la culture indienne mais cette fois-ci, au cœur même du pays. Un pays de contraste, un pays complexe et riche culturellement mais encore très traditionnel et patriarcal, qui organise des mariages arrangés et dont le mari d’une femme peut la soumettre psychologiquement à avorter si elle est enceinte d’une fille. Même sans vivre en Inde, les trois héroïnes se sont déjà retrouvées ou bien se retrouvent donc confrontées au poids de ces traditions et coutumes indiennes ; elles livrent donc, entre les lignes, leurs émotions et leurs ressentis sur leur vie et leurs expériences.

Ce roman est un véritable voyage culturel, féminin et féministe et j’ai trouvé les trois sœurs attachantes et touchantes, dans leur différence mais aussi dans l’amour qu’elles se portent et qui les rapprochent. Elles ont réussi, chacune à leur manière, à m’émouvoir, de part leur personnalité, leur histoire et leur vécu. Bien qu’ayant légèrement décroché au milieu du récit, en raison de quelques longueurs qui m’ont déçue et perdue, j’ai finalement été captivée par les thématiques abordées par l’auteure et par ces trois sœurs si différentes qui vont trouver en elles la force de se réunir et de se pardonner.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Au cœur de ce roman féminin et féministe, trois sœurs que tout oppose, réunies grâce aux dernières volontés de leur défunte mère. Le but : se rapprocher et se pardonner durant ce pèlerinage en son hommage. Un récit qui nous propulse au cœur d’un pays contrasté, aux multiples facettes, riche culturellement mais encore très attaché à des traditions patriarcales et des coutumes archaïques.

je recommande

Un commentaire sur “Les incroyables aventures des sœurs Shergill • Balli Kaur Jaswal

  1. Il faut vraiment que je m’y remette ! J’ai comme toi trouvé qu’il y avait quelques longueurs, et vu ma panne de lecture au début du confinement, je l’ai mis de côté pour attaquer une valeur sûre en me promettant d’y revenir bientôt.
    Sauf que je ne l’ai toujours pas fait, oupsi !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s