Contemporain

La sœur de l’ombre • Lucinda Riley

94186754_584130782200070_2525620200896724992_n

Chaque année depuis trois ans maintenant, je découvre un tome de cette saga qui m’a charmée en 2018 avec Maïa. C’est ainsi que j’ai découvert Lucinda Riley et depuis, c’est une de mes auteurs étrangères favorites.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est resume.jpg

Star d’Aplièse est à un carrefour de sa vie après le décès brutal de son père bien-aimé, le millionnaire excentrique surnommé Pa Salt par ses six filles, toutes adoptées aux quatre coins du monde. Il leur a laissé à chacune un indice sur leurs origines, mais Star, la plus énigmatique, hésite à sortir du cocon qu’elle s’est créé avec sa sœur CeCe. Désespérée, elle décide de suivre le premier indice, qui l’entraîne dans une librairie de livres anciens à Londres… Un siècle auparavant, l’indépendante et entêtée Flora MacNichol jure qu’elle ne se mariera jamais. Elle est heureuse et en sécurité dans sa demeure du Lake District, vivant à proximité de son idole, Beatrix Potter, lorsque divers événements qu’elle ne maîtrise pas l’entraînent à Londres, dans la maison de l’une des hôtesses les plus réputées dans la haute société edwardienne : Alice Keppel. Flora est tiraillée entre un amour passionnel et ses devoirs envers sa famille, mais arrive à trouver sa place sur l’échiquier – qui comporte des règles que seuls certains connaissent, jusqu’à ce qu’un mystérieux gentleman lui révèle ce qu’elle a cherché durant toute sa vie…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ce-que-jen-pene.jpg

Troisième tome de la saga de Lucinda Riley, La sœur de l’ombre se concentre sur Astérope d’Aplièse, plus communément appelée Star. C’est le personnage qui m’intriguait le plus car elle avait toujours été présentée comme une jeune femme discrète, introvertie et finalement, dans les deux premiers tomes, elle était très peu mise en avant. Au contraire, on la trouvait dans l’ombre de CeCe, sa sœur cadette avec qui elle entretient une relation fusionnelle du fait de leur proximité en âge. En effet, elles ont toujours été considérées comme des jumelles et cela depuis leur arrivée à Atlantis.

On retrouve donc dès le départ ces deux sœurs, même si on comprend aussitôt que Star commence petit à petit à trouver leur relation pesante. C’est d’ailleurs parce qu’elle avait envie de revenir s’établir quelque part qu’elles ont arrêtées de voyager à droite et à gauche. L’ouverture de la lettre renfermant les indices de ses origines va davantage éloigner Star de CeCe et la mettre sur la piste de ses ancêtres. Les quelques renseignements que lui lègue Pa Salt, son défunt père, la mène sur la piste d’une petite librairie de Londres dans laquelle elle rencontre Orlando, un jeune homme excentrique et très attaché à la littérature qui se trouve être en lien direct avec une de ses ancêtres : Flora MacNichol.

Cette quête identitaire est un véritable souffle pour Star et on le sent dans l’envol qu’elle prend petit à petit, s’émancipant de sa sœur CeCe. De la jeune femme réservée, effacée, dans l’ombre, elle va devenir plus assurée et on rencontre un personnage cultivé, passionné de lettres, de botanique et de cuisine qui, même si elle manque de confiance en elle, est volontaire, dévouée et d’une gentillesse extrême. J’ai eu un réel coup de cœur pour Star qui, à travers son cheminement et ses pensées, m’a bouleversée. Elle n’est pas si différente de son ancêtre Flora, dont on découvre également l’histoire et qui se révèle pour l’époque, une femme forte, à distance des mœurs et des conventions sociales, passionnée par la faune et la flore, délaissant les bals de débutantes et son entrée dans le monde pour rencontrer Béatrix Potter.

La grande force de ce troisième tome, et à mon sens encore davantage que les deux précédents, c’est les personnages attachants, magnifiques, forts et différents qu’on rencontre, que ce soit dans le passé ou dans le présent. Ils ont su me toucher bien plus que ceux de Maïa ou encore de La sœur de la tempête. Une nouvelle fois, le style de l’auteure m’a charmée. On sent derrière chaque ligne un travail de recherche conséquent, rendant compte d’un récit captivant, d’une ambiance particulière. C’est un roman plein d’émotions, qui est un véritable coup de cœur tant j’ai apprécié suivre Star et Flora, dans leurs évolutions et leurs cheminements personnels.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Un troisième tome encore plus passionnant que les précédents à mes yeux, qui entremêle l’histoire de Star et celle de son ancêtre, Flora MacNichol. Deux femmes, deux époques et pourtant tant de similitudes : une passion pour la botanique, une envie de s’épanouir et s’émanciper. J’ai eu un véritable coup de cœur pour ces deux femmes !

mémorable

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s