Miss Charity, tome 1 : L’enfance de l’art • Loïc Clément, Anne Montel et Marie-Aude Murail

Je suis de près le travail de Loïc Clément (Chaque jour Dracula) et Anne Montel (Les jours sucrés, Le temps des mitaines) depuis quelques années, après être tombée amoureuse de leur roman graphique commun Chaussette.

Résumé-01

En 1880, Charity est une petite fille de la bonne société anglaise. Endeuillée par la mort de ses petites sœurs, sa famille lui accorde peu d’attention ; aussi se réfugie-t-elle auprès de sa bonne, Tabitha. Elle élève également des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope et apprend Shakespeare par cœur, espérant qu’un jour quelque chose rompra sa solitude.

Ce que j'en pense-01

Je n’ai jamais lu le roman éponyme de Marie-Aude Murail, bien qu’il corresponde particulièrement à mes goûts littéraires et qu’il fasse partie des romans de ma liste d’envie. Pourtant, c’est finalement à travers les illustrations d’Anne Montel et le scénario de Loïc Clément que j’ai découvert l’histoire Miss Charity, une petite fille issue de la bonne société anglaise des années 1880. A l’époque où les mœurs dictent la bonne conduite des enfants en les obligeant à sourire, rester assis sagement sur une chaise dans un coin, à être accompagné d’une préceptrice qui leur apprend diverses langues, les bonnes manières et la tenue, Miss Charity est tout l’opposée.

Délaissée par ces parents, elle se replie dans la nursery, qu’elle transforme en un laboratoire scientifique et en parc animalier. Son univers est rempli de faune et de flore, de compagnons à poil tels que des souris, des oiseaux, des hérissons, des crapauds, tous recueillis pour faire l’objet d’observation minutieuse. La fillette développe un don pour les petites bêtes et va rapporter ses réflexions dans un cahier, qu’elle transporte partout avec elle.

Adorable et très attachante, Charity est une petite fille passionnée, singulière, fière, intrépide, indépendante et débrouillarde que j’ai adoré découvrir et pour qui j’ai eu un véritable coup de cœur. Entre les lignes, l’histoire de cette adorable fillette aborde la place des femmes dans la société mais également l’enfance et ses plaisirs. C’est une histoire tendre qui nous offre une plongée dans l’Angleterre victorienne, avec toutes ses coutumes d’époque. Comme toujours avec Anne Montel, je suis tombée sous le charme des graphismes à l’aquarelle, qui sont somptueux et apportent une toute autre dimension à l’histoire de Miss Charity.

Séprateur-01

Une adaptation merveilleuse qui nous plonge au cœur de l’époque victorienne, à la rencontre d’une héroïne singulière et attachante : Charity. Passionnée par la botanique, elle nous emporte dans son univers rempli de petites bêtes et d’observation minutieuse, de pensées et de désir d’indépendance. Un coup de cœur !

Coup de coeur - Analyse-01

Un commentaire sur “Miss Charity, tome 1 : L’enfance de l’art • Loïc Clément, Anne Montel et Marie-Aude Murail

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s