Et que ne durent que les moments doux • Virginie Grimaldi

104834330_3104532179584938_7626500780089758543_n

Année après année, Virginie Grimaldi réussit l’exploit de me surprendre et j’avoue ne plus l’avoir été autant depuis mon énorme coup de cœur pour Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie. Un immense merci à l’auteure et son éditeur, qui m’ont fait parvenir ce roman bien avant sa sortie afin que je le découvre en avant-première.

Résumé-01

L’une vient de donner naissance à une petite fille arrivée trop tôt. Elle est minuscule, pourtant elle prend déjà tellement de place. L’autre vient de voir ses grands enfants quitter le nid. Son fils laisse un vide immense, mais aussi son chien farfelu. L’une doit apprendre à être mère à temps plein, l’autre doit apprendre à être mère à la retraite. C’est l’histoire universelle de ces moments qui font basculer la vie, de ces vagues d’émotions qui balaient tout sur leur passage, et de ces rencontres indélébiles qui changent un destin.

Ce que j'en pense-01

Bien qu’étant ni une jeune maman, ni une maman d’adolescents en quête d’aventures extérieures au domicile familial, cette histoire a beaucoup résonné en moi et cela d’un point de vue professionnel. Travaillant avec des touts-petits, j’accompagne aussi des mamans et je les accompagne dans le quotidien en essayant chaque jour de leur apporter bienveillance, douceur, soutien tout en prenant soin de leurs enfants, qui me sont confiés la journée. En cela, et ce fut un de mes personnages coup de cœur, je me suis beaucoup identifiée à Florence, que j’ai trouvé merveilleuse, d’une patience tendre et d’un optimisme magnifique malgré les difficultés de son métier.

Un jour, je te parlerai de ces personnes qui ne font que traverser notre vie, mais la marquent à tout jamais. Un jour, je te raconterai ces rencontres éphémères indélébiles.

Au-delà de cet aspect qui a aussitôt, et dès les premières pages, touchée ma corde sensible, l’histoire de ces deux femmes, Éloïse et Lili, m’a bouleversée. Chacune à leur tour, elles vont nous dévoiler leur quotidien, les peines qu’elles traverses, leurs moments de doutes, les petits bonheurs de la vie, leurs chagrins aussi et leurs victoires. L’une vient d’accoucher prématurément d’une petite fille, qui doit être gardée à l’hôpital quelques temps avant de pouvoir regagner sa maison. L’autre se retrouve seule chez elle, après avoir dit au revoir à son fils et dernier enfant, parti s’installer dans un appartement. L’une doit apprendre à vivre avec un petit bout tout juste né qui demande présence et écoute, l’autre doit réapprendre à vivre sans ses enfants. On les rencontre chacune à une étape de leur vie qui fait ressortir mille émotions, mille sentiments contradictoires, puissants et parfois effrayants et la force de l’écriture de Virginie Grimaldi, c’est de réussir à nous la transmettre sans pour autant vivre les situations. 

J’ai beaucoup d’amour à donner mais plus personne pour le recevoir. Toutes les nuits, je fais des câlins à mes souvenirs.

Ces deux femmes, ces deux mères, sont merveilleuses et tellement attachantes que je les ai instantanément aimées. Elles m’ont fait réfléchir, elles m’ont bousculée, bouleversée, émue, attendrie, elles m’ont fait rire et pleurer. Elles ont transpercé mon cœur. Parce que ce qui se dégage de leur histoire, c’est la sincérité des mots posés dessus, l’authenticité d’un récit qu’on sent très émouvant, la justesse des ressentis décrits. L’auteure a distillé énormément d’amour et de tendresse entre les lignes. Elle ne triche pas avec les émotions, avec les sentiments et cela se ressent une nouvelle fois avec ce récit, à la fois hommage aux mères, aux personnels soignants mais aussi à la famille qu’on se construit et qui ne cesse d’évoluer.

Séprateur-01

Une histoire bouleversante, universelle sur la maternité et sur les rencontres qui marquent une vie. L’auteure nous livre une histoire remplie d’émotions, sincère et bouleversante qui m’a complètement émue. Que ce soit Éloïse ou Lili, ces deux femmes ont transpercé mon cœur et je les ai aimées instantanément. Cette histoire fait partie de celles qui me marqueront et que j’ai envie de garder à mes côtés, tel un trésor. 

Excellente lecture-01

Un commentaire sur “Et que ne durent que les moments doux • Virginie Grimaldi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s