Contemporain

Nos résiliences • Agnès Martin-Lugand

106179767_270220054080721_3025898753771762378_n

Depuis plusieurs années maintenant, j’ai rendez-vous chaque printemps avec Agnès Martin-Lugand et c’est un rendez-vous que je ne raterais pour rien au monde tant j’aime ses romans !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est resume.jpg

Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ce-que-jen-pene.jpg

Depuis trois ans maintenant, et plus particulièrement depuis la parution de A la lumière du petit matin, je trouve l’écriture d’Agnès Martin-Lugand beaucoup plus aboutie et brute. Comme s’il y avait eu un déclic, un tournant dans la manière dont elle raconte ces histoires. A chaque fois, elle arrive à me transporter, à m’emporter avec elle dans son récit et dans la découverte de ces personnages. J’ai l’impression de vivre une parenthèse le temps d’un roman, d’être totalement dans une bulle pendant quelques instants et d’atterrir à la fin. C’est une des seuls auteurs à réussir à autant me déconnecter du réel le temps d’une lecture. Je vis chaque histoire en suspension, comme happée par ce qu’elle nous transmet et ce sont à chaque fois des moments de lecture magnifiques.

Cette fois-ci, la grande force de son écriture repose sur l’ambivalence constant dans laquelle nous plonge l’histoire d’Ava et Xavier. Ensemble depuis quinze ans, ils s’aiment comme au premier jour, avec la même passion, la même force qui les lie de manière inexplicable et les fait avancer main dans la main malgré leurs différences, leurs projets opposés et leurs caractères si différents. Entre leurs deux passions, ayant chacune donnée naissance à leurs métiers, galériste pour elle et vétérinaire pour lui, leurs deux enfants, ils forment un couple équilibré et stable. Jusqu’au jour où, un soir, tout vole en éclat et vient remettre en cause tout ce qu’ils ont construit, établi depuis tant d’années.

Cette ambivalence, on la sent dans la plume de l’auteure, dans ces personnages, dans leurs éprouvés et dans les sentiments qui nous traversent à sa lecture. L’écriture est parfois douce, généreuse, sensible et parfois dure, percutante, brutale. Les émotions sont fortes, on est immergé dans un tourbillon de ressentis contradictoires. J’ai eu envie de comprendre Ava, de la soutenir et à d’autres moments, j’ai détesté ces choix. Xavier m’a fait l’effet d’un homme idéal et je l’ai adoré puis il m’a fortement révulsée. L’auteure nous livre une histoire où le réalisme des sentiments se mêle à la pudeur des personnages, tout en nous les présentant comme des êtres humains, faillibles. C’est un roman plus sombre, différent ; la légèreté est moins de mise et on est mis face à une histoire de résilience, de destins brisés, de quête du bonheur plus dure qu’il n’y paraît.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Une histoire plus sombre, plus dure que les précédents romans de l’auteure, qui m’a néanmoins énormément plu. Ava et Xavier sont aussi humains et faillibles que nous, nous renvoyant à nos propres sentiments, nos propres émotions et nos questionnements sur la vie, le bonheur, le couple et l’amour. Une excellente lecture, que j’ai lue en apnée, comme enfermée dans ma bulle.

je recommande

Un commentaire sur “Nos résiliences • Agnès Martin-Lugand

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s