Sous le soleil de Key West • Priscilla Oliveras

L’été, j’ai envie de me plonger dans des romans feel-good, des romances légères ! Et j’étais persuadée que ce roman sera la lecture idéale pour ses attentes. Ce fut en effet une excellente lecture, que j’ai énormément appréciée.

Résumé-01

Sara, influençeuse mode et beauté sur les réseaux sociaux, a un problème. Et de taille ! Elle doit rejoindre sa famille à Key West pour les vacances. Mais son petit ami lui fait faux bond au dernier moment. Comment dès lors affronter les questions de ses frères – et de leurs épouses si parfaites – et de ses parents ? Qui tous s’attendaient à rencontrer le futur époux de la petite rebelle de la famille… Et si Luis, ce beau sapeur-pompier en congés forcés rencontré sur le tarmac de l’aéroport, se transformait en gendre idéal ? Voilà la bonne idée de Sara – ou pas… Après tout, pourquoi les rêves ne se réaliseraient-ils pas sous le soleil de Key West ?

Ce que j'en pense-01

Ce roman démarrait comme les nombreux téléfilms romantiques qui passent l’après-midi à la télévision, des téléfilms qu’il m’est souvent arrivé de regarder car ils sont aussi prévisibles que rassurants et permettent de décompresser sans réfléchir. Le résumé présentait également l’histoire sous cet angle et je ne pouvais que me laisser tenter par cette romance feel-good. Là où je me suis bien trompée, c’est que le récit est loin d’être léger et frais comme je le pensais et l’auteure nous offre une histoire bien plus profonde et sensible qu’elle n’y paraît.

On va faire la rencontre de Sara, une blogueuse mode et beauté connue sur la toile, en vacances avec sa famille à Key West. Ce que la jeune femme n’avait pas prévu, c’est qu’en atterrissant, son petit-ami lui pose un lapin et lui annonce qu’il ne peut malheureusement plus la rejoindre. Déçue, elle va alors engager Luis, le beau sapeur-pompier qui se trouvait près d’elle au moment de l’appel et a entendu sa conversation, comme petit-ami de remplacement. Si ce début n’est en rien original et ne promettait aucune surprise, qu’on pourrait se dire qu’on va découvrir du vu et du revu, je me suis pourtant laissée entraîner par leur histoire, à la fois émouvante en raison de leurs passés respectifs et captivante, et je n’ai pas vu les pages défiler !

Malgré leur accord de faire semblant et de se séparer bons amis une fois le séjour de Sara terminé, ils vont pourtant petit à petit se dévoiler et se découvrir très attiré l’un envers l’autre, sans se le cacher. C’est un point que j’ai bien apprécié car ils ne se voilent pas la face, l’auteure n’ayant pas cherché à les faire jouer au jeu du chat de la souris. Au contraire, Sara et Luis vont s’apprivoiser, tout en bienveillance et en douceur, et apprendre à se connaître, à appréhender les faiblesses et les blessures de l’autre tout en respectant ses silences. En très peu de pages, une véritable relation se créé et même s’il est assez aisé de comprendre comment tout cela va se terminer, j’ai pris énormément de plaisir à lire leur histoire.

Au-delà de l’aspect romantique du récit, ce roman aborde de nombreux sujets très variés qui m’ont captivée, notamment celui de la famille et de la pression familiale. Que ce soit à travers le personnage de Sara, qui a vécu une enfance en retrait, souvent délaissée par ses deux parents médecins ; ou encore à travers le personnage de Luis, qui se trouve être très proche de sa mère, de sa sœur et ses frères. L’auteure dépeint deux réalités familiales très différentes, avec réalisme et justesse. Ce roman évoque également le deuil, la résilience, le pardon, les non-dits blessants, la communication peu aisée ; le tout dans un cadre magnifique : Key West, qu’elle nous fait vivre à travers des descriptions visuelles. On a l’impression de voyager en quelques lignes et c’est un véritable ravissement.

Séprateur-01

Une lecture qui démarrait comme un téléfilm de l’après-midi et s’est éloignée très rapidement des clichés du genre pour nous faire découvrir une romance douce et estivale. Derrière la relation naissance des deux personnages principaux se cachent de nombreux sujets très intéressants tels que la pression familiale, le deuil, le pardon, la résilience. Ce fut une excellente découverte ! 

Excellente lecture-01

4 commentaires sur “Sous le soleil de Key West • Priscilla Oliveras

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s