Historique·Jeunesse

Le fabricant de poupées de Cracovie • R.M Romero

Je lis très peu de roman de fantasy. Depuis Harry Potter, je crois n’en avoir lu qu’un ou deux, ce qui est très peu étant donné que cela fait plus de dix ans que j’ai terminé la saga du petit sorcier. Pourtant, depuis sa sortie, Le fabricant de poupées de Cracovie me tentait énormément et j’ai enfin pris le temps de le sortir de ma pile à lire numérique à le rentrée.

résumé

Pologne, 1939. Un soir, une poupée du nom de Karolina prend vie dans l’atelier de Cyril, le fabricant de jouets. La joie et le courage de la petite poupée enchantent le quotidien de l’homme solitaire. Karolina lui apprend que le monde des poupées d’où elle vient est en guerre, tout comme celui des hommes. En ces temps sombres et tourmentés, la magie de karolina et de Cyril suffira-t-elle à protéger ceux qu’ils aiment ?

ce que j'en pene

Cela faisait très longtemps que je ne m’étais pas plongée dans un roman de fantasy jeunesse et j’ai été, au départ, un peu déstabilisée. Il m’a fallu quelques chapitres pour être vraiment embarquée dans l’histoire. L’autrice réussi pourtant rapidement à nous immerger dans les deux univers qu’elle a créé, qui se font face à la manière d’un miroir : le monde magique du pays des Poupées de Karolina, envahi par les rats, et la Pologne réaliste du Fabricant, suite à l’invasion allemande de 1939. Tout au long du récit, un parallèle est fait entre ses deux univers et ce sont de superbes métaphores qui illustrent le lien qui les unis, qui les oppose ou les rend si similaires dans leur fonctionnement. L’autrice a d’ailleurs une prose très poétique et très douce et elle use de descriptions fantastiques, saisissantes et très visuelles. Cette histoire est finalement une sorte de conte très juste sur la cruauté humaine et poignant de vérité.

Karolina se réveilla dans son nouveau monde avec un coeur de verre. C’était un coeur à l’intérieur duquel il semblait que des roses et leurs épines avaient poussé, car il contenait à la fois toutes les joies et toutes les peines qu’elle avait éprouvées au Pays des Poupées. Dès qu’elle bougeait, il cliquetait en heurtant le bois lisse de sa poitrine.

La grande force du récit, c’est également d’être radicalement différent des romans qu’on peut lire sur la première guerre mondiale, parce qu’il l’aborde de manière magique en faisant un parallèle avec un univers envahi par des rats. Cela rend le roman très adapté à un jeune public. C’est par le prisme de Karolina, cette poupée animée qu’on suit, qu’on découvre la vie polonaise sous l’occupation allemande et ce que devient progressivement la vie des Juifs polonais, persécutés et chassés dans un ghetto à l’extérieur de la ville, contraints aux travaux forcés.

Ce roman est, à mon sens, à lire, à faire lire et à offrir ! L’autrice nous met face à la violence humaine de l’époque, avec des mots pourtant délicats et finement choisis. Le parallèle entre les deux mondes, celui de Karolina et celui du Fabricant, permet vraiment une compréhension moins violente de ce qui s’est déroulé pendant la seconde guerre mondiale, à l’est de l’Europe. Je ne pensais qu’on pouvait écrire de manière aussi lumineuse sur une période aussi sombre et tragique et j’ai été subjuguée par la prose de l’autrice, que j’ai trouvé vraiment magnifique.

separateur-livre

Un roman de fantasy jeunesse adapté à un jeune public grâce à un parallèle fait entre un univers magique envahi par des rats et la Pologne réaliste de 1939, suite à l’invasion allemande. L’autrice a la prose délicate, poétique et je ne pensais pas qu’il était possible d’écrire de manière aussi lumineuse sur une période aussi sombre. Pourtant, chaque mot est choisi avec justesse et délicatesse, ce qui rend ce roman vraiment très beau.

Un commentaire sur “Le fabricant de poupées de Cracovie • R.M Romero

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s