Bande-dessinée - historique

Irena, tome 5 : La vie, après • Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël, David Evrard, Walter

Deux ans après avoir découvert la saga Irena, je ferme le dernier tome la boule au ventre. Ce fut une magnifique découverte, un coup de cœur pour cette femme incroyable.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est resume-01-7.jpg

1983, Jérusalem. Voilà 18 ans qu’Irena a été reconnue Juste parmi les nations par le peuple d’Israël. Pour autant, ce n’est qu’aujourd’hui qu’un arbre est planté en son honneur à Yad Vashem… Une reconnaissance tardive qui vient permettre à cette femme humble de continuer le récit de sa vie héroïque. Les derniers mots de son histoire sont dédiés au docteur Janusz Korczak qu’elle a connu, médecin et écrivain polonais qui a délibérément choisi d’accompagner les enfants de son orphelinat au camp de Treblinka…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ce-que-jen-pense-01-6.jpg

Ce cinquième tome est le dernier de la saga Irena et vient donc clore cette série magnifique et incroyable, qui m’aura captivée depuis deux ans. J’ai découvert le premier tome, Le ghetto, en novembre 2018 et j’ai enchaîné les deux suivants avant de faire une pause et de ne lire le quatrième qu’en novembre 2019. Un an plus tard, je termine cette saga consacrée à une femme merveilleuse, Irena Sendlerowa, dont j’ignorais l’existence et qui aura bouleversée la mienne.

Si les quatre premiers tomes rendent un bel hommage au parcours d’Irena, celui-ci vient éclairer la vie de ceux qui l’ont aidée dans sa quête. En effet, bien que l’idée de départ soit la sienne, elle a été accompagnée par de nombreux personnages désireux de sauver avec elle les enfants juifs enfermés dans le ghetto de Varsovie pendant la seconde guerre mondiale. En un sens, ce dernier volume vient également parfaitement résumer la vie de cette femme et toutes les actions qu’elle a entrepris pour s’élever contre le nazisme.

Grâce à des graphismes adaptés, les auteurs et illustrateurs de cette saga ont vraiment réussi à faire passer des messages importants au fil des différents tomes, des actes forts pour contrer ceux ignobles qui ont eu lieu durant cette sombre période. L’histoire d’Irena vient montrer l’héroïsme, le courage, l’abnégation de certains individus pendant la guerre, comme un hommage à ceux qui ont lutté contre l’oppression, le régime nazi, l’injustice, la haine. Ces cinq bandes dessinées sont un témoignage fort, essentiel, à lire et à faire lire.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est seprateur-01-9.jpg

C’est l’une des plus belles et bouleversantes saga de bandes dessinées que j’ai pu lire. Ce cinquième tome vient clôturer cette série magnifique et incroyable, un hommage à une femme courageuse dont l’héroïsme n’est plus à prouver mais aussi à tous ceux qui ont lutté contre l’oppression, la haine et le racisme durant la guerre. Une saga à lire et à faire lire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s