Bande-dessinée - jeunesse

Sorceline, tome 1 : Un jour, je serai fantasticologue • Sylvia Douyé et Paola Antista

Quand j’ai découvert cette bande dessinée à la médiathèque, je n’ai pas pu résister et l’ai aussitôt empruntée. Elle était comparée à La boite à musique, une saga que j’adore !

Entrez dans le monde des créatures fantastiques ! Sorceline vient d’entrer à l’école de cryptozoologie pour développer sa passion : l’étude des animaux légendaires ! Analyses de comportements, soins magiques ou dressage sont au menu. Mais les places sont chères et la compétition rude pour obtenir le précieux diplôme. En plus des gorgones, vampires et autres griffons, Sorceline va devoir apprendre à mieux connaître ses nouveaux camarades. Certains deviendront ses amis ; d’autres, ses rivaux.

Dès les premières pages de cette bande dessinée, on est plongé dans un univers à la fois magique, fantastique et assez sombre. Sorceline est une jeune adolescente passionnée par les animaux, mais pas n’importe lesquels. Depuis toujours, elle rêve de devenir cryptozoologue, c’est à dire d’étudier les créatures légendaires et fantastiques. Pour cela, elle part faire un stage auprès d’Archibald Balzar, un spécialiste, sur l’intriguante et mystérieuse île de Vorn, et rien ne va se passer comme prévu.

Dès le premier tome, un mystère est à résoudre et cela nous entraîne aussitôt dans l’histoire, sans passer par une présentation du contexte. On découvre les lieux à travers les graphismes. Que ce soit les décors, le manoir ou les champs alentours, ils n’ont pas été sans me rappeler l’univers de la Forêt interdite de Poudlard. L’endroit est lugubre, isolé de la civilisation, assez froid et austère et les illustrations sombres accompagnent à merveille le récit et les aventures de Sorceline et ses amis apprentis cryptozoologue.

L’histoire de Sorceline s’inspire de la mythologie, de l’étude des animaux et des créatures fantastiques et légendaires : on croise alors des gorgones, des vampires, des phénix, et autres animaux incroyables. Ce premier tome m’a captivée et il me tarde de découvrir la suite, d’en apprendre davantage sur Sorceline et sur l’école de cryptozoologie.

Un premier tome qui sert d’introduction, bien qu’il démarre fort et laisse aux apprentis cryptozoologues un mystère à résoudre dès les premières pages. J’ai adoré l’ambiance sombre, mystérieuse ainsi que les graphismes détaillés de cette bande dessinée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s