Bilans

2020 • Mes meilleures lectures BD & albums de l’année

En 2020, j’ai considérablement diminué ma lecture de bandes dessinées, à mon plus grand regret. J’ai moins pris le temps d’en découvrir alors que beaucoup me tentaient. Ma résolution en 2021 sera d’en découvrir davantage et de pouvoir vous offrir un top 10, comme les années précédentes (2018, 2019). J’ai quand même fait de magnifiques découvertes et je vous présente les cinq meilleures de cette année !

N°1 : L’âge d’or de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil

Ma chronique

Quelle oeuvre extraordinaire, une véritable plongée dans un univers magnifique où chaque page est plus grandiose encore que la précédente. C’est une bande-dessinée comme on en lit très peu et comme j’en ai très peu lue, volumineuse qui se lit pourtant très rapidement tout en prenant le temps de détailler chaque illustration. J’ai été littéralement happée par l’histoire et subjuguée par les graphismes incroyables et somptueux. Il est assez difficile de rendre compte de leur beauté et c’est pourquoi je ne peux que vous recommander de vous tourner vers cette lecture, pour constater par vous-même à quel point cette ouvrage est exceptionnel et inoubliable.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

N°2 : Miss Charity, tome 1 : L’enfance de l’art de Loïc Clément, Anne Montel et Marie-Aude Murail

Ma chronique

Entre les lignes, l’histoire de cette adorable fillette aborde la place des femmes dans la société mais également l’enfance et ses plaisirs. C’est une histoire tendre qui nous offre une plongée dans l’Angleterre victorienne, avec toutes ses coutumes d’époque. Comme toujours avec Anne Montel, je suis tombée sous le charme des graphismes à l’aquarelle, qui sont somptueux et apportent une toute autre dimension à l’histoire de Miss Charity.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

N°3 : Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Fred Fordham et Harper Lee

Ma chronique

Sans avoir jamais lu le roman éponyme publié dans les années 60 et récompensé par le Prix Pulitzer, je me suis lancée dans la découverte de ce classique de la littérature américaine et ce fut un très gros coup de cœur. Si le début de la bande-dessinée est assez lent et peu rythmé, c’est pour poser ce contexte qui permet d’aborder nombreux sujets tels que la pauvreté, la misère due à la Grande Dépression et le krach boursier de 1929, la place des femmes, le racisme et la ségrégation raciale, les inégalités sociales, etc. Que ce soit pour les graphismes magnifiques ou pour l’histoire si bouleversante de ce procès, foncièrement teinté d’injustice, de racisme et d’inégalités sociales, grandes thématiques dénoncées tout au long de ce chef d’œuvre.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

N°4 : Peurs bleues de Mathou

Ma chronique

Peurs bleues, ce sont de multiples peurs universelles, mises à nue par l’illustratrice Mathou. Des petites peurs, des grandes peurs, des délirantes et des communes, des frayeurs et des angoisses terribles. Ces petites situations illustrées, c’est aussi l’occasion de relativiser, de se dire que ce n’est pas grave, comme l’illustratrice le souligne, d’accepter qu’on puisse avoir peur, qu’on puisse douter et angoisser. Et alors ? Le propos de Mathou est déculpabilisant, touchant, bienveillant et humain.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

N°5 : Les sœurs Grémillet, tome 1 : Le rêve de Sarah de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci

Ma chronique

En découvrant petit à petit l’histoire, j’ai été subjuguée par leur beauté. Les planches sont magnifiques et je me suis émerveillée à chaque page. Colorées, détaillées, chatoyantes, délicates, elles nous plongent dans un univers onirique, magique, féerique pour lequel j’ai eu un très gros coup de cœur. L’ambiance générale de cette bande-dessinée est absolument merveilleuse, empreinte de douceur et de bienveillance. L’intrigue est équilibrée, abordant avec beaucoup de justesse et de tendresse un sujet si peu abordé en littéraire jeunesse et l’ensemble fonctionne à merveille.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Et vous, quelles ont été vos plus belles lectures BD en 2020 ?

3 commentaires sur “2020 • Mes meilleures lectures BD & albums de l’année

  1. Je vois beaucoup passer L’âge d’or en ce moment, ça m’intrigue beaucoup !
    Miss Charity ! J’ai lu la version BD récemment et c’est un vrai régal ! Clément-Montel, quel duo…
    Je ne connaissais pas les autres mais me voilà tentée !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s