Conseils de lectures

2020 • Ces excellents romans qui n’ont pas figuré dans mon TOP 10

Comme chaque année, rédiger mon top 10 est une affaire très compliquée parce que je découvre des romans mémorables et inoubliables tout au long de l’année et si je m’écoutais, je les mettrais tous les mettre en avant. Alors, comme chaque année, je vous laisse retrouver mes excellentes lectures, celles qui n’ont pas figurées dans mon top 10 de l’année 2020 mais qui demeurent des lectures que je n’oublierai pas.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Les veuves de Malabar Hill de Sujata Massey

Ma chronique

Bombay, 1921. Perveen Mistry travaille dans le cabinet d’avocats de son père, devenant la toute première femme avocate en Inde. Un statut qui ne manque pas de faire débat, alors que seuls les hommes sont autorisés à plaider au tribunal… Mais quand un meurtre est commis dans une riche maison musulmane pratiquant la purdah (séparation stricte des femmes et des hommes), elle est la seule à pouvoir mener l’enquête. Faisal Mukri a été retrouvé poignardé à Malabar Hill, chez son ancien employeur, Omar Farid, un riche marchand, lui-même décédé quelques semaines auparavant. Les potentielles témoins du crime sont ses trois veuves, vivant recluses dans une partie de la maison interdite aux hommes. Perveen arrivera-t-elle à comprendre ce qui s’est réellement passé ?

Le jour de nos adieux de Jeff Zentner

Ma chronique

Carver n’aurait jamais pensé qu’en envoyant ce message, il tuerait ses trois meilleurs amis. Mais en y répondant, celui qui conduisait n’a pas vu le camion arriver. Rongé par le remords, Carver fait de son mieux pour venir en aide aux familles des victimes. Soutenu par Jesmyn, qui a perdu son petit ami dans l’accident, il organise une série de « journées d’adieux » en mémoire des disparus. Chaque famille réagit différemment. Carver doit affronter la haine, le ressentiment et l’incrédulité de tous en plus de son propre deuil. Parviendra-t-il à obtenir leur clémence et à se pardonner ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Poste restante à Locmaria de Lorraine Fouchet

Ma chronique

Élevée dans le culte d’un père mort par accident, Chiara, 25 ans, apprend fortuitement que son père biologique vit à Groix en Bretagne. Ébranlée par cette révélation, Chiara part à sa recherche sur l’île aux grenats. Elle remplace la factrice pour s’intégrer à la communauté Groisillonne et mener son enquête en toute discrétion. Mais tout se complique lorsque la jeune femme apprend que deux frères Tonnerre ont croisé sa mère vingt-cinq ans plus tôt. Sur place, Chiara se lie d’amitié avec Urielle, une jeune groisillonne qui ne supporte plus le stress de Paris, et Perig, un vieux correspondant de presse dont le fils a disparu en mer. Alors que l’île l’envoûte et l’invite à rester, elle rencontre Gabin, un écrivain corse qui prête sa plume à des romanciers célèbres. Cette histoire d’amour inattendue s’épanouira-t-elle ? Un roman breton où la tendresse ne reste pas poste restante, où les liens du sang n’accusent pas réception, où le bateau du courrier apporte bien des surprises, et les boites aux lettres recèlent de lourds secrets.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Stairway to Heaven de Delinda Dane

Ma chronique

Tristan, célibataire invétéré et tatoueur à succès d’une télé-réalité, ne vit que pour les coups d’un soir. Sa devise : pas d’attaches ! Mais, c’était sans compter sur l’incroyable découverte qu’il fait un matin et qui va bousculer son monde comme jamais. Désormais, il va devoir composer avec ces nouvelles responsabilités qu’il n’attendait pas. Cependant ne dit-on pas que la vie est pleine de surprises… Tristan va découvrir qu’en dépit des apparences, le paradis sur Terre se trouve là où on ne l’attend pas.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Le crocus jaune de Laïla Ibrahim

Ma chronique

À sa naissance, Lisbeth est enlevée à sa mère pour être confiée à Mattie, une esclave, qui se voit contrainte de se séparer de son propre bébé pour devenir la nourrice de l’enfant. Une relation intense, qui va influencer leurs vies pendant des décennies, se développe entre elles et Lisbeth trouve auprès de Mattie et des siens sa famille de cœur. Mais un tel lien entre deux personnes que tout sépare est-il vraiment sans conséquence ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

A moi la nuit, toi le jour de Beth O’Leary

Ma chronique

Tiffany et Leon partagent un appartement. Tiffany et Leon partagent un lit. Tiffany et Leon ne se sont jamais rencontrés. Tiffany Moore a désespérément besoin d’un logement pas cher. Leon Twomey travaille de nuit et a absolument besoin d’argent. Leurs amis respectifs pensent qu’ils sont complètement fous, mais aux grands maux les grands remèdes : pourquoi ne pas tout simplement partager un appartement, même s’ils ne se connaissent pas ? Leon habite le studio le jour de 9 heures à 18 heures, Tiffany le reste du temps. Mais entre les ex un peu fous, les clients exigeants, un frère emprisonné à tort et, bien sûr, le fait qu’ils ne se sont jamais rencontrés, ils vont découvrir que pour avoir un foyer harmonieux, il vaut mieux ne pas s’en tenir aux règles et suivre son cœur …

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Les roses de Somerset de Leila Meacham

Ma chronique

Howbutker, Texas, 1916. A la mort de son père, la jeune Mary Toliver hérite de la plantation de coton des Toliver, l’une des familles fondatrices de Howbutker. La jeune femme devra-t-elle sacrifier son amour pour Percy Warwick, magnat de l’exploitation forestière, pour faire vivre le sol de ses ancêtres ? Confrontés aux trahisons, aux secrets et aux tragédies qui les entourent, renonceront-ils à ce qui aurait pu exister, non seulement pour eux, mais aussi pour les générations suivantes ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Les rêves de nos mères de Carine Pitocchi

Ma chronique

1912-1914. Une riche veuve, comtesse du prestigieux domaine de Longfield Park. Un chef de la pègre londonienne. Une frêle jeune fille qui tente de survivre à la violence de son mari. Une lady éprise de liberté et bien décidée à faire progresser la cause suffragiste. Des personnages qui n’étaient pas destinés à se rencontrer vont se croiser à la faveur des événements, de ce bouillonnant début de XXe siècle.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Une colonne de feu de Ken Follett

Ma chronique

Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais… Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald. L’accession d’Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France ou la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent… Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu’à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Chère Ijeawele de Chimamanda Ngozi Adichie

Ma chronique

À une amie qui lui demande quelques conseils pour élever selon les règles de l’art du féminisme la petite fille qu’elle vient de mettre au monde, Chimamanda Ngozi Adichie répond sous la forme d’une missive enjouée, non dénuée d’ironie, qui prend vite la tournure d’un manifeste. L’écrivain nigériane examine les situations concrètes qui se présentent aux parents d’une petite fille et explique comment déjouer les pièges que nous tend le sexisme, à travers des exemples tirés de sa propre expérience. Cette lettre manifeste s’adresse à tous : aux hommes comme aux femmes, aux parents en devenir, à l’enfant qui subsiste en nous et qui s’interroge sur l’éducation qu’il a reçue. Chacun y trouvera les clés d’une ligne de conduite féministe, qui consiste à croire en la pleine égalité des sexes et à l’encourager.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Nos résiliences d’Agnès Martin-Lugand

Ma chronique

Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Une dernière danse de Victoria Hislop

Ma chronique

Derrière les tours majestueuses de l’Alhambra, les ruelles de Grenade résonnent de musique et de secrets. Venue de Londres pour prendre des cours de danse, Sonia ignore tout du passé de la ville quand elle arrive. Mais une simple conversation au café El Barril va la plonger dans la tragique histoire de la cité de Garcia Lorca et de la famille qui tenait les lieux. Soixante-dix ans plus tôt, le café abrite les Ramirez : trois frères qui n’ont rien d’autre en commun que leur amour pour leur sœur, Mercedes. Passionnée de danse, la jeune fille tombe bientôt sous le charme d’un gitan guitariste hors pair. Mais tandis que l’Espagne sombre dans la guerre civile, chacun doit choisir un camp. Et la fratrie va se déchirer entre résistance, soumission au pouvoir montant, ou fuite. Happée par ce bouleversant récit de feu et de sang, Sonia est loin d’imaginer à quel point cette histoire va bouleverser sa propre existence…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Les lettres que je ne vous ai jamais envoyées de Latie Gétiney

Ma chronique

Londres, janvier 1797. Cher Monsieur Clenneth… C’est ainsi que commencent les lettres que Miss Amy Rosebury écrit au gentleman entraperçu dans une librairie de Covent Garden par un bel après-midi d’hiver. Des lettres dans lesquelles elle ouvre son coeur d’autant plus librement qu’elle ne les lui enverra jamais et que leurs chemins ont peu de chances de se croiser à nouveau. Du moins, c’est ce qu’elle pense… Mais la gentry anglaise est un bien petit monde. Entre malentendus, convenances et faux-semblants, un roman d’amour et d’aventure, comme une rencontre entre Orgueil et préjugés et Autant en emporte le vent.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Le talisman de Diana Gabaldon

Ma chronique

1968. A la mort de son mari, le docteur Claire Beauchamp-Randall emmène sa fille en Ecosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d’extraordinaires aventures… Là, elle révèle à Brianna l’incroyable secret qu’elle n’a jamais dévoilé depuis qu’elle fut retrouvée inanimée auprès d’un menhir, dans un ancien site mégalithique, après trois années d’une absence inexpliquée. Ce second volet des aventures de Claire Beauchamp à travers l’Histoire entraîne le lecteur dans le Paris du siècle des Lumières. Après avoir fui l’Ecosse où ils sont devenus hors-la-loi, Claire et Jamie, le jeune Highlander qu’elle a épousé, gagnent la capitale française à la rencontre de Charles-Edouard Stuart, le prétendant au trône d’Ecosse et d’Angleterre, venu solliciter l’appui de son cousin Louis XV Leur objectif : décourager ses tentatives d’accession au trône qui, Claire le sait, marqueraient à coup sûr le début d’une répression sanglante dans les Highlands. Le couple se lance alors dans une course effrénée pour modifier le cours de l’Histoire. Pour cela, il devra affronter un monde sans pitié où il ne pourra compter que sur lui-même et la force de son amour avant de découvrir, à ses dépens, qu’on ne joue pas impunément avec la destinée humaine.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Les étoiles brillent plus fort en hiver de Sophie Jomain

Ma chronique

Aux Galeries Hartmann, les Féeries sont le plus gros événement de l’année. Alors quand sept jours avant leur lancement, le nouveau directeur exige que la décoration de Noël soit intégralement refaite, le sang d’Agathe ne fait qu’un tour : personne ne touchera à son travail, et surtout pas cet arriviste arrogant. Mais le grand magasin est désormais sous la responsabilité d’Alexandre Hartmann, et aussi talentueuse que soit Agathe Murano, c’est avec lui qu’elle devra traiter. Lui et personne d’autre. Ces deux-là auraient préféré ne jamais se rencontrer, mais puisqu’un père Noël et son chat magique viennent d’être embauchés pour exaucer les souhaits, pourquoi ne pas en profiter pour s’amuser ? Mais aux dépens de l’un comme de l’autre, bien sûr…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Un jour en décembre de Josie Silver

Ma chronique

Laurie est presque sûre que le coup de foudre n’existe que dans les films. Mais, un jour de neige en décembre, à travers la vitre embuée d’un bus londonien, elle aperçoit un homme. Leurs regards se croisent, un moment de pure magie, un véritable coup de foudre… puis le bus redémarre. Certaine qu’ils sont voués à se retrouver, Laurie passe une année à scruter les coins de rue, les arrêts de bus et les cafés. Sans succès. Jusqu’à ce soir de Noël où sa meilleure amie et colocataire lui présente le nouvel homme de sa vie, celui qui l’a convaincue d’abandonner les histoires d’amour éphémères… Jack, l’homme du bus. Dix ans de chassés-croisés, de déchirures, de retrouvailles et d’occasions manquées commencent alors pour Laurie et Jack.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

La fièvre de Sébastien Spitzer

Ma chronique

Memphis, juillet 1878. En pleine rue, pris d’un mal fulgurant, un homme s’écroule et meurt. Il est la première victime d’une étrange maladie, qui va faire des milliers de morts en quelques jours. Anne Cook tient la maison close la plus luxueuse de la ville et l’homme qui vient de mourir sortait de son établissement. Keathing dirige le journal local. Raciste, proche du Ku Klux Klan, il découvre la fièvre qui sème la terreur et le chaos dans Memphis. Raphael T. Brown est un ancien esclave, qui se bat depuis des années pour que ses habitants reconnaissent son statut d’homme libre. Quand les premiers pillards débarquent, c’est lui qui, le premier, va prendre les armes et défendre cette ville qui ne voulait pas de lui. Trois personnages exceptionnels. Trois destins révélés par une même tragédie.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Summer Melodie de David Nicholls

Ma chronique

On n’oublie jamais son premier amour… Été 97. Les frères Gallagher chantent toujours ensemble, Lady Di vit ses derniers jours et Charlie Lewis, 16 ans, vient de finir ses années lycée. Le temps s’étire lentement entre la miteuse station-service où il officie quelques heures par semaine, ses balades à vélo dans la campagne et ses soirées avec son paternel dépressif. Mais une rencontre va tout changer. Fran Fisher, une beauté céleste, incandescente ; une tornade d’énergie et de charisme, qu’il croise un beau jour, au beau milieu d’un champ où il lit distraitement. Le coup de foudre est immédiat – pour lui, en tout cas. Comment la revoir ? Comment attirer son attention ? Tout ce que Charlie sait, c’est que Fran fait partie d’une troupe de théâtre amateur. La solution est évidente : Charlie doit se lancer sur les planches ! Jusqu’où le timide Charlie est-il prêt à aller pour conquérir le cœur de la belle ? Lui, le boy next door au jean troué, à la bande de copains sympa mais ô combien bruyante, qui n’a jamais déclamer autre chose que le menu du traiteur chinois, pourra-t-il jamais rivaliser avec les apprentis comédiens shakespeariens ? Osera-t-il seulement s’y confronter ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Eleanor & Grey de Brittainy C. Cherry

Ma chronique

Eleonor et Greyson, opposés en tous points, se rencontrent au lycée, tombent amoureux, et deviennent uniques l’un pour l’autre, jusqu’à ce que la vie et son lot de malheurs les sépare alors qu’ils ont 17 et 18 ans. Lorsque 10 ans plus tard, Eleonor accepte ce boulot de nounou dans les beaux quartiers, comment aurait- elle pu imaginer, qu’elle devrait s’occuper des enfants de Greyson, son amour de jeunesse ? Mais le garçon qu’elle avait connu par le passé, est devenu un homme – un homme froid, solitaire, détaché de tout. Le sourire qui perçait parfois le dans le regard tourmenté du garçon qui avait ravi son coeur d’une jeune fille, suffisait à convaincre Eleonor que ce garçon-là, valait la peine qu’on se batte pour le retrouver. Tout ce qu’espère Eleonor c’est d’avoir la chance de laisser une marque à son tour, sur l’ âme de Greyson East, qui l’a marquée à jamais.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

La sœur de l’ombre de Lucinda Riley

Ma chronique

Star d’Aplièse est à un carrefour de sa vie après le décès brutal de son père bien-aimé, le millionnaire excentrique surnommé Pa Salt par ses six filles, toutes adoptées aux quatre coins du monde. Il leur a laissé à chacune un indice sur leurs origines, mais Star, la plus énigmatique, hésite à sortir du cocon qu’elle s’est créé avec sa sœur CeCe. Désespérée, elle décide de suivre le premier indice, qui l’entraîne dans une librairie de livres anciens à Londres… Un siècle auparavant, l’indépendante et entêtée Flora MacNichol jure qu’elle ne se mariera jamais. Elle est heureuse et en sécurité dans sa demeure du Lake District, vivant à proximité de son idole, Beatrix Potter, lorsque divers événements qu’elle ne maîtrise pas l’entraînent à Londres, dans la maison de l’une des hôtesses les plus réputées dans la haute société edwardienne : Alice Keppel. Flora est tiraillée entre un amour passionnel et ses devoirs envers sa famille, mais arrive à trouver sa place sur l’échiquier – qui comporte des règles que seuls certains connaissent, jusqu’à ce qu’un mystérieux gentleman lui révèle ce qu’elle a cherché durant toute sa vie…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Le silence des vaincues de Pat Barker

Ma chronique

La guerre de Troie, mythe fondateur de toute la littérature européenne, commence par la banale histoire d’une reine enlevée à son époux par un autre homme. Mais, prisonnière du camp grec, une autre reine observe le destin du monde se jouer sous ses yeux : Briséis, la captive d’Achille, par qui la guerre basculera. Presque 3 000 ans plus tard, il est temps d’entendre sa voix – et à travers elle, peut-être, celle de toutes les femmes laissées muettes par l’Histoire et la littérature.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

L’écho des promesses de Mélanie Levensohn

Ma chronique

Paris 1940 : Dans la Ville lumière, sous l’occupation allemande, Christian, le fils d’un banquier est amoureux de Judith, une jeune étudiante juive. Le jeune couple envisage de fuir, mais soudain Judith disparaît sans laisser aucune trace… Montréal, 1982 : peu avant sa mort, Lica Grunberg confesse à sa fille, Jacobina, qu’elle a une demi-sœur issue d’une relation précédente. Dans les tumultes de la guerre, Lica a cependant perdu tout contact avec sa fille aînée, un abandon qu’il a regretté toute sa vie. Sa dernière volonté : que Jacobina retrouve sa demi-sœur et récrée ce lien que son père a brisé à jamais. Washington DC, 2006 : Béatrice, la quarantaine, en poste à la banque mondiale, cherche de plus en plus un sens à sa vie. Quand elle rencontre une vieille dame, grâce à une association qui vient en aide aux personnes démunies, elle n’imagine pas combien sa vie va changer. Car elle va être confrontée à une demande particulière : aider à tenir une promesse…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Le réseau Alice de Kate Quinn

Ma chronique

Un an après le début de la Grande Guerre, Eve Gardiner brûle de prendre part à la lutte contre les Allemands et est recrutée comme espionne. Envoyée dans la France occupée, elle est formée par Lili, nom de code : Alice, qui dirige un vaste réseau d’agents secrets pour lutter contre l’ennemi. Trente ans plus tard, hantée par la trahison qui a provoqué le démantèlement du réseau Alice, Eve, devenue alcoolique, vit recluse. Jusqu’au jour où Charlie, une jeune étudiante qui souhaite retrouver sa cousine disparue en France pendant la dernière guerre, déboule chez elle en prononçant un nom qu’elle n’a pas entendu depuis des décennies. Leur rencontre les entraînera dans une mission visant à découvrir une vérité trop longtemps enterrée.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Un manoir en Cornouailles de Eve Chase

Ma chronique

Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais. Cinquante ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du manoir des Lapins noirs, cette maison où elle a séjourné enfant. Elle rêve d’y célébrer son mariage. Tout dans cette vieille demeure l’appelle et l’attire. Mais faut-il vraiment déterrer les sombres mystères de ce manoir en Cornouailles ? Eve Chase nous entraîne dans une passionnante spirale unissant deux femmes séparées par les années, mais que la force de l’amour et le poids des secrets réunissent en une seule voix, mélancolique et entêtante.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Les sorcières de Pendle de Stacey Halls

Ma chronique

Lancashire, Pendle, 1612. A 17 ans, Fleetwood Shuttleworth est enceinte pour la quatrième fois. Mais après trois fausses couches, la maîtresse du domaine de Gawthorpe Hall n’a toujours pas donné d’héritier à son mari. Lorsqu’elle croise le chemin d’Alice Gray, une jeune sage-femme qui connaît parfaitement les plantes médicinales, Fleetwood voit en elle son dernier espoir. Mais quand s’ouvre un immense procès pour sorcellerie à Pendle, tous les regards se tournent vers Alice, accusée comme tant d’autres femmes érudites, solitaires ou gênantes. Alors que le ventre de Fleetwood continue de s’arrondir, la jeune fille n’a plus qu’une obsession pour sauver sa vie et celle de son bébé : innocenter Alice. Le temps presse et trois vies sont en jeu. Etre une femme est le plus grand risque qui soit.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Et vous, quelles ont été vos meilleures lectures de l’année 2020 ?

3 commentaires sur “2020 • Ces excellents romans qui n’ont pas figuré dans mon TOP 10

  1. Les veuves de Malabar Hill me tente énormément et je l’ai d’ailleurs mis dans ma wishlist. Les rêves de nos mères est dans ma pal je le lis au printemps ! Il y a plein de belles lectures qui me tentent énormément ! Je dirai qu’en 2020 c’était la découverte de la saga des sept soeurs, le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux, qu’une parenthèse, non mais il y en a trop je peux pas tout dire c’est impossible haha !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s