Wish-list

Parutions littéraire • Février 2021

Après une rentrée littéraire d’hiver riche en parutions et en tentations, je reviens vers vous en ce début de mois pour vous présenter les sorties de février qui ont attisé ma curiosité.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

• 3 février •

Trois vœux de Liane Moriarty (Albin Michel)

Jamais deux sans trois ! C’est le credo des triplées Lynn, Cat et Gemma. Mais leur trente-quatrième anniversaire pourrait tout changer… Il y a Lyn, la soeur raisonnable, qui bataille pour trouver un équilibre entre sa vie de mère, de couple et sa vie professionnelle. Cat, dont tout le monde envie le prétendu mariage parfait. Et Gemma, qui change de job et de fiancé comme de chemise. Elles sont soeurs, triplées, soudées. Ensemble, elles ont toujours réussi à surmonter les épreuves de la vie. Jusqu’à cette fête d’anniversaire qui lève le voile sur de dérangeantes vérités. Et menace de les plonger dans le chaos.

Mon rêve, c’est toi de Holly Miller (Calmann-Lévy)

Joel a peur de l’avenir Depuis sa tendre enfance, il est hanté par des rêves, sombres ou doux, concernant les gens qu’il aime, et qui s’avèrent souvent prémonitoires l’accident d’un ami d’enfance, le cancer de sa mère, la grossesse inespérée de  sa soeur Le seul moyen de s’en prémunir est de cesser de rêver en dormant le moins possible, et surtout, en n’ouvrant plus jamais son coeur
Callie a du mal à lâcher le passé Depuis qu’elle a récemment perdu sa meilleure amie, elle se sent perdue et loin d’accomplir tous ses rêves sentimentaux et professionnels Elle doit se  réinventer et casser sa routine. Quand Joel et Callie tombent sous le charme l’un de l’autre dans un café à Londres, puis deviennent voisins par pure coïncidence, l’envie partagée de s’ouvrir à une histoire d’amour les fait rêver tous les deux Mais oseront ils franchir le pas.

• 4 février •

Le fabuleux voyage du carnet des silences de Claire Pooley (Fleuve)

Monica a abandonné sa carrière d’avocate pour réaliser son rêve : ouvrir un café sur Fulham Road. Le jour où un de ses clients oublie son carnet sur une table, elle ne peut s’empêcher de le lire. Les premières pages lui révèlent la confession de Julian Jessop, un artiste excentrique, âgé de soixante-dix-neuf ans qui exprime toute sa tristesse et sa solitude depuis la mort de sa femme. Touchée par cette idée de révéler des sentiments intimes à des inconnus, Monica décide de continuer le carnet avant de le déposer dans un bar à vin. Au risque de voir son destin bouleversé de manière inattendue…

Les lueurs du lendemain de Jennifer Cody Epstein (Les Escales)

Berlin, 1933. Amies depuis leur plus tendre enfance, Ilse et Renate, deux adolescentes, sont confrontées aux bouleversements provoqués par la montée du nazisme. Séduite par l’esprit de corps et l’idéal prônés par les Jeunesses hitlériennes, Ilse incite Renate à s’enrôler, mais celle-ci, juive, est cruellement rejetée. Lorsque les lois de Nuremberg sont promulguées, les jeunes filles se retrouvent alors ennemies malgré elles… New York, 1989. Ava, la fille d’Ilse, hérite des lettres écrites par cette dernière à Renate. En les lisant, elle plonge avec stupeur dans l’histoire de cette femme qui n’a jamais su l’aimer. Fresque haletante et poignante, Les Lueurs du lendemain se penche sur les retombées intimes et invisibles du nazisme, et sur les conséquences dévastatrices des choix faits durant les heures les plus sombres de l’Allemagne.

Regretting you de Colleen Hoover (Hugo & cie)

La fille de Morgan, Clara, ne pourrait pas être plus différente qu’elle. Devenue mère très jeune, Morgan craint plus que tout que Clara fasse les mêmes erreurs qu’elle. Elle mène une vie sans projet ni ambition, qu’elle commence à trouver ennuyeuse et qui la rend de plus en plus invisible auprès des autres. Clara aime sa mère bien sûr, mais ne se reconnaît pas dans cette femme fade et sans volonté à ses yeux. Elle est bien plus proche de son père, Chris, et de sa tante Jenny, la soeur de Morgan. Mais leur monde va voler en éclats lorsque Chris est victime d’un accident de la route qui va les obliger à reconsidérer toute leur vie et leurs relations. Car, au-delà du drame qu’il suscite, Morgan et Clara vont devoir apprendre à communiquer et trouver un sens à leur vie.

Au pays des eucalyptus d’Elizabeth Haran (L’Archipel)

Nola Grayson est une jeune préceptrice en avance sur son temps. Mais, en 1910, la bonne société londonienne ne veut pas d’une enseignante aux méthodes pédagogiques jugées subversives. Ne prône-t-elle pas, entre autres, l’émancipation de la femme ? Aussi, quand Nola se voit proposer un poste à des milliers de kilomètres de chez elle, en Australie, décide-t-elle de tenter l’aventure. Pleine d’optimisme. Mais, une fois arrivée sur l’île continent, elle déchante. Les habitants de cette partie reculée du bush attendaient un instituteur. Quelle n’est donc pas leur surprise de voir débarquer une femme… Nola parviendra-t-elle à s’imposer dans cette terre dure et inhospitalière ? Et à trouver le bonheur ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

• 9 février •

La révérence de l’éléphant de Laura Trompette (Charleston)

Marguerite est comme l’Eléphant de Tanzanie : dans son EHPAD cannois, elle sent que son monde rétrécit. Elle veut tirer sa révérence, mais en France, ce choix ne lui appartient pas. Alors elle entend bien mourir ailleurs, dans la dignité. Avant cela, elle a une dernière tâche à accomplir : redonner goût à l’amour à Emmanuel. Son petit-fils, photographe animalier en Tanzanie, lui semble plus préoccupé par le sort des éléphants d’Afrique que par la solitude dans laquelle il s’est enfermé. La solitude, c’est aussi le lot de Roxanne, depuis qu’elle a abandonné sa carrière de joueuse de poker pour trouver un sens à sa vie. Son arrivée dans la maison de retraite de Marguerite va bousculer leur destin.

Antonia, la cheffe d’orchestre de Maria Peters (Charleston)

New York, 1926. La jeune Néerlandaise Willy Wolters a émigré aux États-Unis avec ses parents. Son rêve : devenir cheffe d’orchestre d’un grand ensemble symphonique. Cependant, à cette époque, une telle chose est impensable. On attend des femmes qu’elles se marient et aient des enfants, et non qu’elles aillent au conservatoire. Willy ne se laisse pas décourager ; elle part à la recherche d’un chef qui accepterait de la former. Au cours de sa formation, elle rencontre Frank Thomsen, un homme riche et attirant avec de nombreuses connexions dans le monde de la musique. Ils n’ont rien en commun et viennent de milieux différents. Ils ne sont pas censés tomber amoureux, d’autant plus que Willy veut voyager en Europe pour réaliser son rêve. Et pourtant… La jeune femme se retrouve face à un choix impossible.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

• 10 février •

L’hiver de Solveig de Reine Andrieu (Préludes)

Été 1940. Dans la France occupée par les Allemands, les habitants sont contraints de donner gîte et couvert à l’ennemi. À Lignon, paisible bourg du Bordelais, les Lenoir, une famille de notables, doivent héberger Günter Kohler. Passée sa répulsion première, Noémie, la jeune épouse, éprouve une violente attirance pour l’adjudant  qui vit désormais sous leur toit. Printemps  1946. La guerre est terminée, mais elle a laissé derrière elle son lot de malheurs, et de nombreux déplacés. Parmi eux, une fillette, retrouvée assise sur un banc, dans un village non loin de Bordeaux. Qui est-elle  ? d’où vient-elle ? et pourquoi semble-t-elle avoir tout oublié  ? Justin, un gendarme de vingt-quatre ans, décide de la prendre sous son aile et de percer le mystère qui l’entoure.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

• 11 février •

Les femmes d’Heresy Ranch de Melissa Lenhardt (Le Cherche-Midi)

Colorado, 1873. Après la mort de son mari, Margaret Parker décide de continuer à s’occuper de son ranch. À ses côtés, celles qu’elle considère comme sa famille : deux soeurs, Joan et Stella, une cuisinière, Julie, et Hattie, une ancienne esclave au passé aventureux. Mais des femmes seules sur un ranch ont vite fait d’exciter toutes les convoitises, et bientôt elles sont dépossédées de leurs biens. Elles n’ont plus, chacune, qu’un cheval, et le choix qui reste dans l’Ouest américain à celles qui ont tout perdu : se marier ou se prostituer. Ces femmes-là vont néanmoins trouver une option inédite pour survivre : tourner le dos à la loi dont elles ont été les victimes et prendre les armes pour se faire justice. Le gang Parker est né. Bien vite, les exploits de cette mystérieuse bande de femmes défraient la chronique et les Pinkerton se mettent sur leur piste.

Les voleurs de curiosités de Jess Kidd (Presses de la Cité)

Londres, 1863. Bridie Devine, détective spécialisée dans les cas délicats, fait face à l’affaire la plus complexe et la plus insolite de toute sa carrière. Christabel Berwick, l’héritière d’un baronet, a été kidnappée. Mais Christabel n’est pas une enfant ordinaire. Son existence a été cachée aux yeux de tous et ses étranges talents semblent effrayer son entourage autant qu’ils attirent l’attention des collectionneurs de curiosités. Ne ménageant pas ses efforts pour retrouver l’enfant, Bridie entre dans un monde de chirurgiens déments et de saltimbanques mercenaires. Aidée dans sa quête par le fantôme tatoué d’un boxeur mélancolique qu’elle seule peut voir et par une femme de chambre à la carrure impressionnante, la jeune femme suit pas à pas les traces laissées par les ravisseurs, s’exposant ainsi à un passé qu’elle a tenté d’oublier. Résurrectionniste, chimiste excentrique, créature aquatique légendaire : autant de personnages qui hantent les pages de ce roman lyrique et gothique où le spectacle est roi, mais qui fait la part belle à une enquête digne des plus grandes énigmes policières.

Jonas de Lily Arcoeur (Hugo & cie)

Il s’appelle William. Il est beau, anglais et c’est le nouveau au lycée dont tout le monde parle. Louve n’est pas le prototype de la fille populaire qui tombe sous les charmes du beau gosse. Mais là, William semble l’avoir choisie, elle… Pourtant un jour elle le retrouve en train d’embrasser quelqu’un d’autre. Une personne essentielle à ses yeux, et sans doute sa plus belle amitié : Jonas, son frère. Au cœur d’une famille conservatrice très engagée dans le mouvement Manif pour tous, la nouvelle ne va pas être facile à annoncer. Dorénavant, le quotidien devient un combat. Affronter les parents, soutenir Jonas envers et contre tout, et découvrir ses propres valeurs quand il faut s’affranchir de celles qui nous ont été inculquées. Ensemble, ils vont faire la plus belle des découvertes : l’amour est la meilleure réponse face au rejet et l’incompréhension.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

• 18 février •

La maison des égarés de Julie Kibler (Belfond)

Texas, 1904. Comme toutes les pensionnaires du foyer Berachah, Lizzie et Mattie ont traversé bien des épreuves. La première, prostituée malade, mère d’une petite fille, n’a connu que la misère, tandis que la seconde a tout perdu en tombant enceinte hors mariage. Et si ce lieu pas comme les autres leur offrait enfin une seconde chance ? Un siècle plus tard, Cate, bibliothécaire, se prend de passion pour ces destins poignants qui font écho à sa propre histoire. Lizzie et Mattie lui transmettront-elles la force de se libérer de son passé ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

• 23 février •

Un jour de plus de ton absence de Mélusine Huguet (Charleston)

Félicitations, madame Loiseau. Vous allez être maman !

Fonder une famille avec Antoine, c’est le rêve de Jade depuis le tout premier jour de leur amour. Elle devrait nager en plein conte de fées : Antoine est fou de joie, ils ont la trentaine, des situations professionnelles stables, un appartement avec une chambre supplémentaire et des familles aimantes, toutes prêtes à accueillir cette nouvelle vie. Mais c’est une immense vague d’indifférence qui l’envahit.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

• 24 février •

Vers le soleil de Julien Sandrel (Calmann-Lévy)

14 août 2018. Tess part vers la Toscane, où elle doit rejoindre pour les vacances sa fille Sienna et l’oncle de celle-ci, Sacha. Mais alors qu’elle fait étape chez sa meilleure amie à Gênes, un effroyable grondement ébranle la maison, et tout s’écroule au-dessus d’elle. Une longue portion du pont de Gênes vient de s’effondrer, enfouissant toute la zone. Tess est portée disparue. Lorsque Sacha apprend la catastrophe, c’est tout leur univers commun qui vole en éclats. Tous leurs mensonges aussi. Car Sacha n’est pas vraiment l’oncle de cette petite fille de neuf ans : il est un acteur, engagé pour jouer ce rôle particulier quelques jours par mois, depuis trois ans. Un rôle qu’il n’a même plus l’impression de jouer tant il s’est attaché à Sienna et à sa mère. Alors que de dangereux secrets refont surface, Sacha sait qu’il  n’a que quelques heures pour décider ce qu’il veut faire si Tess ne sort pas vivante des décombres : perdre pour toujours cette enfant avec laquelle il n’a aucun lien légal… ou écouter son coeur et s’enfuir avec elle pour de bon ? En attendant, il décide de cacher la vérité à la petite fille, et de la protéger coûte que coûte..

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Et vous, quels sont les romans que vous avez envie de découvrir au mois de février ?

6 commentaires sur “Parutions littéraire • Février 2021

  1. Je rajoute sur ma liste : « Trois vœux » de Liane Moriarty, « Mon rêve, c’est toi » de Holly Miller, « Le fabuleux voyage du carnet des silences » de Claire Pooley, « L’hiver de Solveig » de Reine Andrieu et « Les voleurs de curiosités » de Jess Kidd…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s