Historique·Lectrice Charleston 2021

Le voyage de Cilka • Heather Morris

Après avoir lu Le tatoueur d’Auschwitz, une lecture coup de cœur, j’étais curieuse de découvrir la vie de Cilka qui est un des personnages du premier roman de l’autrice. Ce ne fut pas aussi bouleversant que ce à quoi je m’attendais mais l’histoire de la jeune femme est malgré tout très poignante.

Le parcours d’une battante confrontée au pire de l’humanité… En 1942, Cilka, jeune Slovaque, est déportée dans le camp d’Auschwitz. La beauté de ses 16 ans est sa chance, autant que son cauchemar : pour survivre, elle n’a d’autre choix que de céder son corps aux officiers nazis. Mais pour ces actes, Cilka est accusée de trahison par le gouvernement russe. En 1945, elle est condamnée à quinze ans d’emprisonnement dans un goulag de Sibérie. Cilka retrouve l’enfer, la mort qui rôde… Laissera-t-elle une place à l’espoir ?

Cilka est un personnage déjà rencontré dans le premier roman de l’autrice, « Le tatoueur d’Auschwitz », bien que l’histoire ne se centre pas sur elle. On va suivre ici sa vie après la libération du célèbre camp d’extermination, tandis qu’elle est emmenée par les Russes à Vorkouta, dans un goulag en Sibérie. Pour la jeune femme, qui n’a pas plus de vingt ans, condamnée à quinze ans de travaux forcés pour trahison, c’est un enfer qui recommence et ressemble bien trop à celui qu’elle a déjà vécu en 1942.

C’est grâce à son amie Josie, dont elle va devenir très proche dès leur arrivée à Vorkouta, victime d’une brûlure à la main, qu’elle va faire la connaissance d’une doctoresse à l’hôpital et s’assurer un poste d’infirmière dans celui-ci. Ce travail va lui permettre de mettre de la nourriture de côté ainsi que des médicaments pour améliorer ses conditions de détention ainsi que celles de ses camarades de dortoir. Malgré la haine, les travaux forcés, les viols nocturne et les conditions météorologiques dantesques, elle va passer presque dix ans dans ce goulag russe et faire de la solidarité et l’entraide son leitmotiv.

Tout comme « Le tatoueur d’Auschwitz », l’autrice s’est inspirée de faits réels et d’éléments de la vie de Cecelia Klein qui, lors de sa détention à Auschwitz, est soupçonnée d’avoir pactisé avec l’ennemi tandis qu’elle essayait de survivre malgré avoir céder son corps aux Allemands. Si l’écriture m’a moins bouleversée, étant plus distante et plus factuelle que dans l’émotion, cela n’en reste pas moins un roman très fort qui décrit l’horreur des goulags russes, qui ont continué à fonctionner jusque dans les années 50/60 pour certains, ainsi que les conditions de détention parfois brutales, violentes et dangereuses.

Un récit historique inspiré de faits réels et d’évènements ayant marqué la vie de Cecelia Klein qui aurait pu me toucher davantage si l’écriture n’avait pas été aussi factuelle. Pour autant, l’histoire de Cilka n’en demeure pas moins poignante, étant celle d’une femme condamnée pour avoir pactisé avec l’ennemi à des travaux forcés en Sibérie sans pouvoir se justifier.

Un commentaire sur “Le voyage de Cilka • Heather Morris

  1. Je l’ai trouvé tout aussi intéressant que le premier et j’ai cru comprendre qu’il y allait avoir une adaptation au cinéma pour le tome 1 alors pourquoi pas me pencher dessus. En tout cas c’était une belle découverte bien que compliquée à lire par moment !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s