Non classé

Cinéma • 5 adaptations cinématographique

En 2018, je vous proposais de découvrir 4 films adaptés de romans que j’avais vu au cinéma sans pour autant avoir forcément lu les romans. C’est une nouvelle sélection que voici avec 5 films dont j’ai lu les romans.

Chanson douce

Elle adore […] ces deux enfants qu’elle passe des heures à observer. Elle en pleurerait, de ces regards qu’ils lui lancent parfois, cherchant son approbation ou son aide. Elle aime surtout la façon qu’a Adam de se retourner, pour la prendre à témoin de ses progrès, de ses joies, pour lui signifier que dans tous ses gestes il y a quelque chose qui lui est destiné, à elle et à elle seule.

Le roman de Leïla Slimani m’avait mise extrêmement mal à l’aise tout en me fascinant complètement par son sujet, la façon dont l’autrice nous embarque dans un récit à huit clos, happant et terrifiant. Je l’avais lu en apnée, presque d’une traite. L’atmosphère du film y est presque identique : étouffante, malaisante. Je connaissais déjà l’issue, je n’ai donc pas été surprise mais je dois admettre que le film m’a davantage troublé que le roman. Sa grande force, les plans rapprochés des différents personnages, nous plongeant dans le regard effrayé, soupçonneux, dérangeant de Paul, Myriam et Louise, mais également le silence oppressant. Ce film est, selon moi, une excellente adaptation que je ne peux que vous recommander si vous avez énormément aimé le roman.

Le cercle littéraire de Guernesey

C’est ce que j’aime dans la lecture. Un détail minuscule attire votre attention et vous mène à un autre livre, dans lequel vous trouverez un petit passage qui vous pousse vers un troisième livre. Cela fonctionne de manière géométrique, à l’infini, et c’est du plaisir pur. 

J’ai eu un énorme coup de cœur pour Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates et j’attendais beaucoup de son adaptation, qui a été plus qu’à la hauteur. Selon moi, le film a rendu encore plus beau son œuvre originale, de façon complémentaire. La construction y est très différente puisqu’il s’agit à la base d’un roman épistolaire. On découvre donc Juliet, l’héroïne principale, lors de son voyage sur l’île de Guernesey, à la rencontre de tous les habitants avec lesquels elle a correspondu après la guerre, dont la particularité est d’avoir créé un cercle littéraire pendant l’Occupation Allemande. Ce film est, depuis son visionnage, l’un de mes préférés et l’un des plus beaux que j’ai vu. Les paysages sont à couper le souffle, les personnages d’une tendresse incroyable. On a envie de faire partie de ce club de lecture, de les rejoindre et de partager avec eux leur vie.

The Hate U Give

The Hate U – « you », mais avec la lettre U – Give Little Infants Fucks Everybody. T-H-U-G-L-I-F-E. Ce qui veut dire que ce que la société nous fait subir quand on est gamins lui pète ensuite à la gueule. Tu piges ?

Le roman d’Angie Thomas s’inscrit dans la lignée des mouvements de type Black Lives Matter, dans lequel l’autrice met en scène une adolescente afro-américaine de seize ans, habitante d’un quartier où les gangs font la loi, où la drogue circule et où la violence fait rage. Elève dans un lycée d’un quartier très différent, elle doit jongler entre ses deux milieux, surtout lorsqu’elle est témoin du meurtre de son meilleur ami. On suit alors le contexte de cette bavure policière, avec en toile de fond des sujets sociétaux et politiques très ancrés aux Etats-Unis : les violences policières, l’injustice, le racisme omniprésent et la discrimination, les tensions raciales, etc. Le film et le livre s’avèrent très complémentaires, encore plus réaliste et choquant.

Nos âmes la nuit

Mais je crois que je pourrais retrouver le sommeil s’il y avait quelqu’un dans mon lit avec moi. Quelqu’un de gentil. L’intimité que ça représente. De discuter la nuit, dans le noir.

Le roman de Kent Haruf m’avait fait l’effet d’une bulle de tendresse, l’histoire d’amour d’Addie et Louis étant absolument magnifique. J’avais adoré ce récit, empreint de douceur et de bienveillance. Son adaptation est toute aussi belle, sans être nécessairement riche en d’actions. On découvre un couple qui aborde les sentiments de façon pudique, qui s’apprivoise doucement et découvre les secrets de l’un et l’autre avec beaucoup de respect et de gentillesse. Ce film nous montre la solitude, le temps qui passe et l’amour, tout simplement. C’est magnifique, puissant et à voir.

D’après une histoire vraie

A l’âge adulte, l’amitié se construit sur une forme de reconnaissance, de connivence: un territoire commun. Mais il me semble que nous recherchons chez l’autre quelque chose qui n’existe en nous-même que sous une forme mineure, embryonnaire ou contrariée. Ainsi, avons-nous tendance à nous lier avec ceux qui ont su développer une manière d’être vers laquelle nous tendons sans y parvenir.

Des cinq films présentés dans cet article, le roman D’après une histoire vraie et son film éponyme sont les seuls à me laisser un arrière goût amer. La plume de Delphine de Vigan est certes dotée d’une grande sensibilité mais c’est toute l’histoire qui m’a mise à l’aise et je demeure persuadée que cela était fait exprès. A aucun moment lors de ma lecture, je n’avais su dissocier le vrai du faux, la fiction de la réalité et c’était la grande force du récit. Dans le film, l’ambiance est aussi pesante mais je n’ai pas su l’apprécier malheureusement. Je ne retiens que la performance bluffante d’Eva Green, son sourire froid et carnassier aisni que son regard glaçant….

J’espère que cet article vous aura plu et donner envie de lire les romans ou les films présentés ! N’hésitez pas à me dire si vous avez lu ou vu une de ces cinq œuvres.

3 commentaires sur “Cinéma • 5 adaptations cinématographique

  1. C’est intéressant de présenter les films avec ton ressenti en ayant lu les livres !
    De mon côté, comme je préfère lire le livre avant l’adaptation, et qu’ensuite je suis un peu moins motivée pour voir le film vu que je connais déjà l’histoire (c’est le serpent qui se mord la queue ^^) j’avoue que je n’en ai pas vu beaucoup !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s