Feel-good book·Lectrice Charleston 2021

De si beaux lendemains • Debbie Macomber

J’avais déjà eu l’occasion de lire un roman de Debbie Macomber à Noël mais il ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. La sortie du cinquième tome de sa saga La maison d’hôtes était l’occasion de la redécouvrir et j’ai énormément ce tome.

Jo Marie pensait que Mark était l’homme de sa vie. Pourtant, ce dernier a quitté Cedar Cove et elle ne sait pas s’il reviendra un jour. La Villa Rose n’est plus la même sans lui, mais Jo Marie n’a pas le temps de se morfondre car une nouvelle pensionnaire est arrivée à la maison d’hôtes. Emily se remet doucement d’une rupture difficile, mais une rencontre inattendue va bouleverser ses plans : est-elle prête à prendre un nouveau départ ? La Villa Rose a toujours été un lieu à part, où chacun vient se libérer du passé et se reconstruire. La magie opérera-t-elle encore une fois ?

De si beaux lendemains est le cinquième et dernier tome de la saga de Debbie Macomber, Retour à Cedar Cove. Si je n’avais lu que le premier volet, je n’ai pourtant été nullement gênée par le fait de ne pas connaître les intrigues des deuxièmes, troisièmes et quatrièmes tomes. La construction est assez similaire à ce que j’avais pu découvrir. Tandis que Jo Marie tient avec douceur et bienveillance les rênes de sa maison d’hôtes, malgré des moments personnels difficiles, elle va accueillir Emily, une institutrice qui vient s’installer au cœur de la petite bourgade de Cedar Cove pour enseigner à la rentrée.

Une nouvelle fois, l’autrice nous propose d’entrecroiser les destins de Jo Marie et de ses habitants, en abordant des thématiques telles que la guérison, le besoin de solitude et le chagrin. Les déboires amoureux d’Emily l’ont conduite à s’éloigner de son quotidien et elle va venir chercher l’apaisement au cœur de la Villa Rose, où les drames s’apaisent une fois au chaud entre ses quatre murs. Les cœurs de nos deux héroïnes ne seront encore pas épargnés par la vie et le destin, les retrouvailles et les rencontres mais c’est pour le plus plaisir du lecteur.

Le récit renferme quelques stéréotypes et clichés qui m’ont parfois fait lever les yeux au ciel mais j’ai pris le parti de lire cette saga avec recul, en m’imaginant lovée dans mon canapé devant un téléfilm américain diffusé sur M6. L’ambiance de la Villa Rose est chaleureuse, tendre et j’ai presque eu envie d’aller y réserver mes vacances. On a envie de pousser la porte de cette bâtisse, de s’installer sur le patio où fleurissent les roses de Jo Marie.

Si je devais comparer ce roman, je l’associerai à un téléfilm américain diffusé sur M6 : l’ambiance est chaleureuse, les personnages sont attachants mais l’intrigue n’échappe pas à quelques clichés qui font lever les yeux au ciel ni à la redondance de certaines situations. Malgré tout, la Villa Rose est un endroit où j’ai eu envie de me poser, tant je m’y suis sentie bien.

Un commentaire sur “De si beaux lendemains • Debbie Macomber

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s