Manga

Arte, tome 1 • Kei Ohkubo

La dernière fois que j’ai lu un manga, je devais être au lycée et j’avais dévoré la saga Nana. En tombant sur le premier tome de cette série en librairie, que j’avais noté dans une note sur mon téléphone, j’ai eu envie de plonger dedans.

Florence, début du 16e siècle. Dans ce berceau de la Renaissance, qui vit l’art s’épanouir dans toute sa splendeur, une jeune aristocrate prénommée Arte rêve de devenir artiste peintre et aspire à entrer en apprentissage dans un des nombreux ateliers de la ville… Hélas ! Cette époque de foisonnement culturel était aussi celle de la misogynie, et il n’était pas concevable qu’une jeune femme ambitionne de vivre de son art et de son travail. Les nombreux obstacles qui se dresseront sur le chemin d’Arte auront-ils raison de la folle énergie de cette aristo déjantée ?

Florence, à l’époque de la Renaissance

Ce manga est une véritable plongée dans la capitale de la Toscane et ce fut un immense bonheur de redécouvrir cette ville à travers l’histoire d’Arte, ayant visité Florence il y a quinze jours, pour laquelle j’ai eu un coup de cœur pour cette ville. Les planches traduisent l’immense joyau architectural qu’elle représente, les différentes illustrations nous emmenant nous promener du Ponte Vecchio aux Duomo en passant par les berges de l’Arno. Arte est un voyage réussi en Italie, dans le temps et dans l’espace !

Aristocrate et artiste, prête à renier sa condition

Arte, l’héroïne de ce manga, vient d’une famille aristocratique et si son père a toujours encouragé sa passion pour l’art, à sa mort, sa mère l’a fermement renié. Pourtant, depuis toujours, le rêve d’Arte est de devenir artiste, même si cela n’est absolument pas permis pour une femme à l’époque. Prête à s’émanciper, à renier sa condition de femme, d’aristocrate et prête à renoncer à ses privilèges, elle va parcourir les rues de Florence et aller frapper chez les maîtres peintres pour devenir apprentie. Alors qu’elle se fait renvoyer de chacun des maîtres chez qui elle se rend, un seul lui donnera sa chance. Si les débuts ne semblent pourtant pas simples, c’est le seul qui verra l’artiste avant de voir la femme, lui donnant l’opportunité de faire valoir son talent plutôt que son genre.

Un manga féministe, résolument inspirant

Arte va devoir faire face à la société, à ses mœurs et au regard que celle-ci a sur les femmes, notamment le fait qu’elles n’étaient pas autorisée à exercer de profession. Surprotégées, elles étaient presque couvées et considérées comme ignorantes. L’auteur expose ainsi toute la complexité d’une époque où l’Histoire a oublié les femmes. En s’affranchissant de sa condition, Arte est loin d’adopter le comportement qu’on attend d’une femme et pourtant, sa ténacité et sa détermination paie.

Inspirante et attachante, Arte est un personnage qui met en avant le combat des femmes pour s’épanouir. Ce manga renferme une histoire féministe inspirante, qui m’a énormément plu et dont j’ai hâte de lire la suite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s