Bande-dessinée - contemporain

Ne m’oublie pas • Alix Garin

J’ai découvert cette bande dessinée dans la bibliothèque de ma petite sœur et je lui ai aussitôt empruntée, sur son avis dithyrambique.

La grand-mère de Clémence souffre de la maladie d’Alzheimer. Face à son désespoir, elle prend la décision de l’enlever de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l’hypothétique maison d’enfance de sa mamie. Une fuite, une quête, un égarement, l’occasion de se retrouver ? A moins que ce ne soit plutôt des adieux…

Un récit initiatique émouvant

Des planches aux couleurs douces, des illustrations sans fioritures et dans une simplicité délicate, une histoire touchante : c’est ce que vous trouverez au cœur de cette bande-dessinée qui nous emmène à la rencontre de Clémence. Lasse de voir sa grand-mère, atteinte de la maladie d’Alzheimer, internée et surmédicamentée dans une maison de repos, elle décide de la kidnapper pour l’emmener sur les traces de ses souvenirs et plus particulièrement dans la maison de son enfance. Pour la jeune femme, c’est l’occasion de requestionner sa vie, ses souvenirs et ses liens familiaux tandis que pour la vieille femme qui décline, c’est prendre conscience de tout ce qu’elle oublie.

Un ouvrage délicat

Tout au long du récit, des parallèles sont faits entre la jeunesse et la vieillesse, la vie devant soi et la vie qu’on laisse derrière soi, tandis qu’entre ces deux thématiques flottent la question des souvenirs, du temps qui passe, de la vie, des liens familiaux ou encore de l’amour et de l’oubli. Autant de réflexions intéressantes qui viennent apporter leur lot d’humanité à cette bande-dessinée. Le lien entre cette grand-mère et sa petite fille est très émouvant et fait de cette histoire un ouvrage empreint d’une grande délicatesse, doux et intimiste.

Cette bande-dessinée s’est révélée être un récit initiatique émouvant, délicat et intimiste qui fait le parallèle entre la jeunesse et la vieillesse par le biais d’une grand-mère et sa petite fille. Entre elles, le parfum amer des souvenirs qui s’étiolent et du temps qui passe flottent et le regard de l’autrice sur cette thématique est rempli d’humanité et de tendresse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s