Comédie de Noël·Feel-good book

Noël au bord de l’eau • Jenny Colgan

Depuis que j’ai lu et adoré La petite boulangerie du bout du monde, j’achète chaque roman de Jenny Colgan, me les réservant pour l’été et Noël.

Flora MacKenzie a troqué sa vie londonienne pour ouvrir un charmant café au bord de l’eau sur l’île écossaise de Mure, où elle vit désormais avec Joel, son ancien patron au caractère bien trempé. A cette période de l’année, c’est le moment de cocooner, de s’étirer devant le feu de cheminée et de regarder des vieux films avec les gens que vous aimez. A moins, bien sûr, que la vie ne vous réserve une belle surprise et que vous ne sachiez pas comment l’annoncer. Pendant ce temps, Saif, le médecin réfugié de Syrie organise son premier Noël avec ses fils, loin de la guerre. La petite famille reconstituée pourra-t-elle trouver du réconfort et de la joie ?

Un troisième tome et toujours autant de plaisir à voyager sur l’île de Mûre

Cette saga est définitivement l’une de mes préférées parmi toutes celles que Jenny Colgan a écrite et que j’ai lue (La petite boulangerie et Le Cupcake Café). C’est un tome qui se déroule, comme souvent avec l’autrice lorsqu’elle nous offre une saga, dans la période des fêtes de Noël, même si j’ai n’ai pas eu le sentiment de plonger dans une ambiance festive de Noël… C’est davantage une atmosphère hivernale qui nous enveloppe en démarrant ce roman, avec des conditions climatiques dantesques, faites de tempêtes de neige et de vent glacial mais encore de seulement quatre heures de clarté par jour. Pour autant, c’est toujours un petit bonheur depuis trois tomes de retourner sur cette île balayée par les vents, éloignée des côtes écossaises.

Une intrigue très psychologique

L’autrice se concentre cette fois-ci sur les relations entre les différents personnages, d’un prisme très psychologique. On retrouve une nouvelle fois Flora et Joël, que les circonstances n’épargnent pas à nouveau mais qui nous permettent d’apprendre à connaître un peu plus le jeune homme sur son enfance et ses peurs. Flora, gérante de Seaside Kitchen, est accompagnée de sa meilleure amie Lorna, en proie à un déboire amoureux qui semble inaccessible avec Saif, médecin immigré qui n’a toujours pas l’air d’être à sa place dans cette communauté ; mais également de Fintan et Colton, également dans des tourments amoureux plus douloureux…

Interrogations, remises en question mais feel-good book quand même

Même si je suis un peu déçue qu’on ne retrouve pas autant de magie de Noël que le laissait présumer le titre, je ne peux enlever le caractère plus touchant de ce récit que ces précédents volets, on le retrouve dans toutes les différentes relations que l’autrice nous donne à explorer et toutes les problématiques que celles-ci rencontrent. Cependant, avec Jenny Colgan, il y a assurément des rebondissements, des quiproquos et des situations cocasses qui font de chacun de ces romans des feel-good books délicieux. C’est le propre de ses sagas et Noël au bord de l’eau n’en fait pas l’exception.

Un troisième volet plus dur, au ton plus psychologique, qui explore les différentes relations des personnages qui font de cette saga un délicieux ensemble. On ne retrouve pas la magie de Noël autant que le titre le laisse présumer mais ce récit n’en demeure pas moins un roman touchant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s