Historique

Les exilées de Troie • Pat Barker

En 2020, j’ai été subjuguée par la force du roman Le silence des vaincues, premier roman traduit en France de Pat Barker. C’est un récit qui éclaire, d’un point de vue féminin, le mythe de la guerre de Troie. L’annone de la sortie d’une « suite » m’a rendue impatiente et j’ai eu l’occasion de le découvrir en avant-première grâce aux éditions Charleston.

Troie est tombée. Les Grecs ont remporté leur guerre acharnée. Ils peuvent rentrer chez eux en vainqueurs avec leurs trophées : or, armes, femmes. Mais les dieux, offensés, les empêchent de partir, les contraignant à rester dans l’ombre de la ville qu’ils ont détruite. Pendant ce temps, les femmes arrachées à leur foyer patientent elles aussi, promises à un avenir incertain. Briséis, qui porte l’enfant d’Achille, s’efforce de forger des alliances – avec la jeune et naïve Amina, avec Hécube, la reine qui a tout perdu, ou encore Calchus, le prêtre déchu – et peu à peu se dessine la possibilité d’une vengeance. Briséis a survécu à la guerre de Troie, mais les temps de paix pourraient s’avérer encore plus dangereux…

Une suite qui peut pourtant se lire indépendamment

Si l’on suit la chronologie, Les exilées de Troie est bel et bien la suite du Silence des Vaincues. Pourtant, je demeure persuadée qu’en connaissant ne serait-ce qu’un peu l’histoire de la chute de Troie, ce deuxième roman peut se lire indépendamment. On retrouve Briséis exactement comme on l’avait quitté et si vous avez décidé de vous lancer dans ce roman sans lire le précèdent, l’autrice prend le temps de poser son récit par des explications précises, pour situer le contexte et les enjeux de la position de la jeune femme troyenne au cœur du camp des Grecs, rappelant tout au long de son histoire comment elle en est arrivée à être mariée au seigneur Alcimos.

Une qualité historique incroyable

Ce n’est que le deuxième roman traduit en France de Pat Barker et donc le deuxième que je lis de l’autrice mais c’est un des points qui me fascine dans ses récits : leur qualité historique, les descriptions minutieuses qui retranscrivent l’atmosphère d’une époque si lointaine qu’on ne peut qu’émettre des suppositions sur ce qui s’y est déroulé. C’est une véritable plongée dans l’Antiquité et la mythologie grecque avec comme point de départ l’idée d’Ulysse et l’entrée du cheval de Troie dans la cité Troyenne. Le massacre qui s’en suit va amener de nouvelles esclaves dans le camp Grecs, des figures connues de l’histoire telle qu’Andromaque, la femme d’Hector et Hécube, la femme de Priam, mais encore Hélène, celle pour qui cette guerre démarra.

Un parti pris féminin et féministe

Nombreux sont ceux qui connaissent l’histoire de Troie à travers les exploits d’Achille, Agamemnon et Ménélas, la mort d’Hector ou encore l’idée Ulysse. Parce qu’elle est évoquée d’un point de vue masculin. C’est en cela que Pat Barker offre un nouveau prisme puisque c’est avec les yeux de Briséis, ancienne reine de Lyrnessos et ancienne esclave d’Achille, qu’on visualise chaque scène. Si Les exilées de Troie nous apporte également les visions de Pyrrhus, fils d’Achille, c’est pourtant bien la jeune femme qui est au cœur du récit. Très largement sous-estimées, réputées pour êtres les « gardiennes », c’est-à-dire seulement présentes aux accouchements et pour laver le corps des morts, les femmes n’étaient pas populaires. C’est pourquoi malgré l’aspect particulier de ces deux romans et une écriture peu fluide et difficile à lire, je suis complètement fascinée par cette réécriture qui rend hommage aux femmes de l’Histoire, invisibilisée au fil des siècles dans leurs rôles.

Une histoire qui reprend son cours là où Le silence des vaincues s’est arrêté. Il n’est pourtant nullement nécessaire de l’avoir lu pour apprécier la qualité historique de l’écriture de Pat Barker qui vient réécrire le mythe de Troie d’un point de vue féminin absolument fascinant.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s