Feel-good book

La charmante librairie des jours heureux • Jenny Colgan

Chaque été, j’attends avec impatience le moment où je vais me lancer dans un nouveau Jenny Colgan. Elle est, à l’instar de Sophie Kinsella, ma référence en matière de roman feel-good.

Bibliothécaire à Birmingham, Nina était loin d’imaginer que la municipalité déciderait de déménager la totalité du service dans la grande médiathèque de la ville. Fini le contact avec les habitués, l’assurance que chaque lecteur trouve le livre qui lui convient. L’avenir se trouve désormais derrière un ordinateur. Mais Nina, passionnée des livres, ne l’entend pas de cette oreille. Un jour, NIna a une idée folle. Sur un coup de tête, elle achète un van et le transforme en librairie itinérante… à Kirrinfief, au coeur des Highlands écossais! Avec son minuscule stock de livres, Nina découvre une communauté chaleureuse. Et, qui sait, peut-être trouvera-t-elle un nouveau sens à sa vie ?

Jenny Colgan, une valeur sûre en matière de feel-good

On pourrait lui reprocher des schémas identiques à chacun de ses romans, des histoires vues et revues, des personnages parfois clichés, des triangles amoureux qui font lever les yeux au ciel ou encore des histoires sans surprises ni rebondissements mais à chaque fois que je me plonge dans un roman de Jenny Colgan, je me sens bien. J’occulte tout autour de moi et je lis sans m’arrêter jusqu’au dénouement final, complètement happée par l’aspect feel-good et tendre de ces récits. Sa recette n’est pas sans défauts mais elle fonctionne à merveille avec moi et c’est toujours un bonheur de glisser un de ses romans dans ma valise estivale. Dans ce premier tome d’une nouvelle saga, Jenny Colgan place les livres au cœur de son récit. Ils ont en effet une place extrêmement importante puisque l’héroïne est bibliothécaire.

Une librairie des jours heureux, ou comment réaliser son rêve

Alors qu’elle vient de se faire licencier, Nina s’interroge sur ce dont elle rêverait et l’idée d’ouvrir une librairie itinérante s’impose à elle. Une fois son van acheté en Écosse et après maints déboires, elle finit par s’établir dans ce petit village qui ne paie pas de mine mais peuplé d’habitants au cœur pur, passionnés par la littérature et la lecture. Ce changement de vie va peu à peu modifier la vision de la vie de la jeune femme et l’autrice nous laisse entrevoir une héroïne persévérante, passionnée, forte, qui ne recule devant rien pour réaliser son rêve. En quelques chapitres seulement, Jenny Colgan m’avait embarquée avec elle à bord de la librairie des jours heureux et j’aurais adoré la voir prendre vie. Les descriptions nous plongent dans les décors saisissants de l’Ecosse et ses paysages envoutants. L’atmosphère y est douce, agréable et chaque personnage rencontré est attachant.

Une fois encore, Jenny Colgan réussit à m’embarquer dans son récit et me transporter en Ecosse, à bord de la Librairie des jours heureux. Si elle n’est pas sans défauts ni clichés, cette histoire baigne dans une atmosphère douce qui m’a conquise du début à la fin.

Un commentaire sur “La charmante librairie des jours heureux • Jenny Colgan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s