Swimming Pool • Sarah Crossan

36321798_1099408403533424_1387026891872927744_n.jpg

Après le bouleversant Inséparables que j’ai lu en ce début d’année, il me semblait évident que je lirais Swimming Pool. Dans une forme identique mais un thème différent, ce deuxième roman est tout aussi touchant.

Résumé-01

Kasienka vient d’arriver en Angleterre avec sa mère. Elle qui n’a jamais connu que la Pologne fait sa rentrée dans un pays qui n’est pas le sien, avec des gens qu’elle ne connaît pas, dans une langue qu’elle maîtrise mal. Et le soir venu, de quartier en quartier, elle cherche son père, qui a quitté le domicile familial sans laisser d’adresse. Bref, ce pays est gris, humide, et parfois assez inhospitalier. Heureusement, il y a la piscine, il y a l’eau. Et dans l’équipe de natation, il y a William…

Ce que j'en pense-01

La forme de Swimming Pool ne diffère pas d’Inséparables et c’est un des premiers éléments qui m’a surprise. Si les vers libres étaient l’identité même du premier roman de l’auteure, cela m’a étonnée de les voir à nouveau présents. Cependant, au fil des pages, ils deviennent comme une évidence. La plume de l’auteure assortie de la traduction de Clémentine Beauvais les subliment et apportent à ce récit une poésie mise en parallèle avec des thématiques encore sociétales et d’actualité.

Les enfants marron
Jouent avec les enfants blancs.
Les enfants noirs
Jouent avec les enfants marron.
Ils se courent après,
Mains en l’air, comme des bois de cerfs.
Et hurlent et se bousculent.

Je ne suis pas la bienvenue dans leurs jeux.
Pourquoi ? Je suis trop blanche.

Kasienka a douze ans lorsque sa mère décide d’émigrer en Angleterre pour retrouver son père. Polonaise d’origine, l’intégration n’est, au départ, pas facile pour l’adolescente. Elle est à un âge difficile, un âge de changement, un bouleversement dans la vie d’une femme et, malgré la présence de sa mère à ses côtés, c’est dans la natation qu’elle va trouver une échappatoire. Un secours pour éviter d’aller faire du porte à porte et peut-être retrouver son père, une esquive pour ne pas être en tête à tête avec sa mère dans cette chambre d’hôtel toute petite. Un moyen d’approcher William, le beau garçon de la piscine.

L’amour c’est quoi ?

L’amour c’est Wow
L’amour c’est Irradiant
L’amour c’est Lancinant
L’amour c’est Lumineux
L’amour c’est Impérieux
L’amour c’est Angoissant
L’amour c’est Miraculeux

Ce roman jeunesse a beau être très court, il est très riche. C’est la particularité de l’auteure qui sait aller à l’essentiel tout en abordant de multiples thèmes : les difficultés d’intégration, le harcèlement, la tolérance, l’immigration, l’amour, la famille, la différence et le respect. Il y a, dans ce voyage, pour Kasienka, une difficulté de se trouver, de forger sa personnalité et c’est grâce aux expériences qu’elle va vivre auprès de William que son identité va peu à peu transparaître. La sensibilité est une caractéristique de la plume de Sarah Crossan qui réussit à faire ressortir ce qu’il y a de bon en chacun, pour mettre en lumière le respect des différences.

Séprateur-01

L’immigration, vue par le regard d’une adolescente en proie aux doutes, à des difficultés d’intégration et de harcèlement. Kasienka est une jeune fille forte et courageuse, touchante dans sa volonté de grandir sans blesser sa mère. Une histoire émouvante qui aborde des thématiques importantes.

Très bonne lecture-01

Publicités

2 commentaires sur “Swimming Pool • Sarah Crossan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s