Feel-good book

Danser, encore • Julie de Lestrange

22627737_956624277811838_981056484_n.jpg

Julie de Lestrange est une auteure que j’ai découvert cet été, d’abord à Saint-Maur en Poche puis par le biais de sa plume cet été. Seulement quelques jours après avoir terminé ma lecture d’Hier encore, c’était l’été, j’ai découvert que la suite allait être publié au mois d’octobre. Une suite que je voulais absolument lire ! 

résumé

Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble ils sont nés, ensemble ils ont grandi, en toute insouciance. Mais lorsque la vie les prend au sortir de l’adolescence, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir apprendre à se battre pour exister. À travers les drames subsistent l’amitié, les fous-rires et les joies. Et l’amour, qui les sauvera.

ce que j'en pene

Dans Danser encore, on retrouve Alexandre, Marco, Sophie, Anouk. Des suites de romans, cela peut s’avérer compliqué à écrire. Pourtant, ce second volet est une réussite qui reprend tous les éléments qui ont très bien fonctionné. Les personnages ont grandi, mûri et on les découvre dans leurs vies respectives, des années plus tard. Les mentalités ont évolué, d’autres joies et d’autres peines se sont ajoutées à celles qui ont forgé leur adolescence. Pourtant, un drame va venir bouleverser l’équilibre qu’ils ont établi et va venir remettre en question les choix de vie qu’ils ont décidé de faire.

Les chapitres s’enchaînent rapidement, nous dévoilant les bribes de vies de chacun. La façon dont Julie de Lestrange aborde la question des personnages est agréable : ils nous représentent, on peut s’y identifier, on peut les aimer et les détester mais ils sont tellement nous. La plume descriptive et touchante de l’auteure permet d’accéder à leurs pensées, leurs convictions, leurs sentiments, leurs fragilités et on grandit avec eux tout au long du roman.

Ce qui fait la force de ce roman, c’est la qualité avec laquelle l’auteure nous parle du quotidien, de la « vraie vie », celle que chacun et chacune d’entre nous vit. Elle nous parle également des relations conjugales, des relations fraternelles, de l’amitié, de la santé et des souffrances familiales, des souvenirs. L’amour est omniprésent, sous toutes ses formes et c’est la note touchante de cette histoire. Malgré ce qui est entré dans notre quotidien depuis quelques années : la peur, la mort liées aux attentats. Ce sont autant de thématiques qui nous touche en tant que personne et qu’on retrouve dans ce condensé d’amitié où le message n’est autre que « la vie continue ».

separateur-livre

Un roman encore une fois proche du quotidien, de la vie qui fait défiler toutes les réflexions qui gravitent autour : amour, amitié, souffrance, deuil. Les personnages d’Hier encore, c’était l’été reprennent leur rôle pour mieux nous divertir et nous montrer que la vie évolue, continue mais qu’il faut le voir de manière positive. Une véritable bulle de bonheur.

à découvrir

4 commentaires sur “Danser, encore • Julie de Lestrange

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s