La mélancolie du kangourou • Laure Manel

35239722_1083060278501570_5472466145367818240_n.jpg

Le premier roman de Laure Manel, La délicatesse du homard, avait été une excellente lecture et très émouvante. J’étais très impatience de la retrouver et je ne fus absolument pas déçue. Merci Michel Lafon pour cette très belle lecture.

Résumé-01

Alors qu’il s’apprête à vivre le plus beau moment de sa vie avec la naissance de sa fille, Antoine est confronté au plus horrible des drames : la mort de sa femme durant l’accouchement. Anéanti par la perte de celle qu’il aimait plus que tout, Antoine a du mal à créer du lien avec son bébé jusqu’à ce qu’il embauche Rose, une pétillante jeune femme à l’irrépressible joie de vivre, pour s’occuper du nourrisson. Parviendra-t-elle à aider Antoine à se révéler comme père et à se reconstruire ? Il n’est jamais trop tard pour (ré)apprendre à aimer.

Ce que j'en pense-01

Il y a des drames dans une vie qui nécessitent d’être pansé grâce au temps, grâce à la vie qui s’écoule, grâce à des rencontres. Pour Antoine, la naissance de sa fille Lou va être marquée par la mort de sa femme, de l’amour de sa vie. Y-a-t-il un drame aussi terrible que de faire face à la mort le jour où on accueille la vie ? L’auteure vient mettre en lumière les deux extrêmes mais également à quel point la beauté de la vie peut venir sauver celui qui n’y croit plus.

Rentré chez lui avec Lou, Antoine n’accepte pourtant pas de rester avec sa fille. Lou lui rappelle trop douloureusement la disparition de sa femme. En engageant Rose, une étudiante pleine de vie et d’optimisme, il espère que Lou trouvera le réconfort maternel qu’elle a perdu et qu’il trouvera le temps de vivre pleinement son chagrin. Le secours que sera la jeune femme dans la vie d’Antoine et Lou se passe de mot tant elle va vivre au rythme de cette famille déchirée, accourant dès les appels d’Antoine, devenant disponible dès qu’il a besoin d’elle.

Pétillante, elle essuie les drames d’un revers de main, dose très justement son amour pour Lou sans prendre la place de sa maman. La relation entre la petite et Rose est magnifique et émouvante, si bien qu’elle va peu à peu adoucir également le chagrin d’Antoine et lui permettre de retrouver le goût des petites choses simples, le goût de la vie. Laure Manel a un don certain pour nous montrer à quel point on peut se relever des drames, on peut survivre et vivre.

Elle signe avec La mélancolie du kangourou un roman merveilleux où elle aborde avec sincérité le deuil, la renaissance et la volonté de s’en sortir. La grande force réside dans la particularité de véhiculer des émotions positives et des émotions plus sombres, de mêler ce qu’il y a de plus beau à ce qui est triste. Le sujet est délicat et pourtant traité avec délicatesse, douceur et optimisme. Sans jamais tomber dans le mélodrame, ce récit retrace la quête d’un homme pour réapprendre à vivre et à aimer sa fille.

Séprateur-01

Perdre sa femme le jour où naît sa fille : il y a des drames qui nécessitent beaucoup de patience pour espérer une guérison. Pour Antoine, il s’agit d’apprendre à aimer sa fille et de réapprendre à vivre. Une histoire touchante, très belle, toute en sincérité et délicatesse.

Très bonne lecture-01

5 commentaires sur “La mélancolie du kangourou • Laure Manel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s