Historique

Les sœurs du Nightingale • Donna Douglas

L’année dernière, j’ai lu Les filles du Nightingale, premier tome de la saga de Donna Douglas. J’ai profité de mes vacances pour découvrir le deuxième opus, qui est tout aussi excellent.

Résumé-01

Pour les élèves infirmières à l’hôpital Nightingale, les sœurs des services sont sans cœur et effrayantes et avec de remarquablement hauts standards. Mais les sœurs ont leurs propres problèmes… Violet. La nouvelle sœur du quart de nuit n’est pas ce qu’elle semble être. Qui est-elle et quel sombre secret dissimule-t-elle ? Alors que le mystère s’épaissit, soeur Wren est déterminée à découvrir la vérité. Dora. L’élève infirmière a du mal avec son propre secret et son chagrin pour Nick, l’homme qui s’est enfui. Un nouveau venu au service fait naître la possibilité de lui redonner le sourire. Mais peut-elle se remettre si aisément de Nick ? Millie. La camarade de classe de Dora est aussi déchirée entre les deux hommes de sa vie. Mais une amitié inattendue avec un patient âgé lui fait remettre en cause où son cœur, et son avenir, se trouvent réellement. Alors que la nation est en deuil du Roi George V, il semble que jamais plus rien ne sera comme avant, particulièrement pour les femmes du Nightingale.

Ce que j'en pense-01

Alors que le premier tome nous laissait à la fin de la première année de formation des étudiantes, Les sœurs du Nightingale reprend la suite des évènements là où nous les avions laissées. Dora, Helen et Millie demeurent égales à elles-mêmes, travaillant sans relâche pour devenir des infirmières, chacun dans le service d’une sœur plus ou moins redoutable. Dora continue à faire des allers/retours entre le Nightingale et la maison de sa famille, où la pauvreté ne cesse d’augmenter et dans laquelle les conditions de vie sont de plus en plus difficile.

C’est Millie qui m’a le plus touchée, malgré l’incroyable destin féministe et indépendantiste de Dora. Sa volonté et son ambition malgré les réflexions de sa famille et ses doutes demeurent inaltérables. Repoussant son imminent mariage pour continuer sa formation, elle va à l’encontre de tous les principes de sa condition. Pourtant, fière et maladroite, elle est déterminée à réussir. Quant à Helen, qui se fait plus discrète sur ce tome-ci, elle continue son émancipation maternelle, tout en filant le parfait amour. C’est l’apparition d’un nouveau personnage qui amène du mystère au Nightingale et du trouble chez les sœurs.

Violet Tanner arrive à l’hôpital de façon très énigmatique et discrète, cachant un lourd secret et de nouvelles intrigues. Elle représente la condition des mères célibataires de l’époque, qui étaient rejetées, considérée comme déshonorées et mal perçues. En toile de fond, l’auteure tisse aussi également le contexte historique et social des années 30 en Angleterre : la montée du fascisme, l’ombre de la seconde guerre mondiale qui gronde, la mort du roi Georges V, la lutte des classes. Alors que les aléas de ces événements pèsent sur la société anglaise, les étudiantes redoublent de volonté pour devenir infirmière.

Séprateur-01

Riche et passionnant, autant par son aspect médical que par ses côtés historiques et sociaux, Les sœurs du Nightingale nous plonge dans la deuxième année de formation des infirmières. Vaillantes et volontaires, elles ne déméritent pas pour faire valoir leurs compétences, dans un contexte où la guerre rôde et le fascisme s’installe. Un deuxième tome aussi captivant que le premier !

Excellente lecture-01

5 commentaires sur “Les sœurs du Nightingale • Donna Douglas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s