Contemporain·Historique

L’écho des promesses • Mélanie Levensohn

C’est sur le site NetGalley que j’ai découvert la nouvelle parution des éditions Fleuve, L’écho des promesses et alors que j’avais déjà été très émue à la lecture de certains de leur titre (Eleanor Oliphant va très bien, Ce qui reste de nous, Sous les étoiles silencieuses), je n’ai pas hésité une seule seconde à me plonger dans celui-ci les yeux fermés.

Paris 1940 : Dans la Ville lumière, sous l’occupation allemande, Christian, le fils d’un banquier est amoureux de Judith, une jeune étudiante juive. Le jeune couple envisage de fuir, mais soudain Judith disparaît sans laisser aucune trace… Montréal, 1982 : peu avant sa mort, Lica Grunberg confesse à sa fille, Jacobina, qu’elle a une demi-sœur issue d’une relation précédente. Dans les tumultes de la guerre, Lica a cependant perdu tout contact avec sa fille aînée, un abandon qu’il a regretté toute sa vie. Sa dernière volonté : que Jacobina retrouve sa demi-sœur et récrée ce lien que son père a brisé à jamais. Washington DC, 2006 : Béatrice, la quarantaine, en poste à la banque mondiale, cherche de plus en plus un sens à sa vie. Quand elle rencontre une vieille dame, grâce à une association qui vient en aide aux personnes démunies, elle n’imagine pas combien sa vie va changer. Car elle va être confrontée à une demande particulière : aider à tenir une promesse…

Construit de façon à alterner le passé et le présent, ce roman nous présente trois histoires qui vont s’entremêler les unes aux autres au milieu de secrets de familles. On va suivre Judith, jeune étudiante juive à Paris dans les années 40, Jacobina, qui, dans les années 80, apprend sur le lit de mort de son père qu’elle a une demi-sœur d’une première union, et enfin Béatrice, jeune femme qui travaille à la banque mondiale de nos jours et se trouve à un carrefour de sa vie. Quand cette dernière fait la rencontre, grâce à une association qui vient en aide aux personnes isolées et âgées, de Jacobina, elles vont y voir, en plus d’une formidable amitié, un intérêt commun. Car Jacobina sent son heure arriver et elle n’a toujours pas tenu la promesse qu’elle avait faite à son père il y a près de trente ans.

Si les premières chapitres nous présente principalement la vie de Béatrice, on va malgré tout en découvrir davantage sur Judith et sa vie parisienne, pendant l’occupation allemande. Ses études puis l’obligation de les arrêter suite au décret interdisant aux juifs de faire d’étudier, sa cohabitation avec sa mère malade, sa rencontre avec Christian, l’autrice prend le temps de détailler son quotidien au cœur de la seconde guerre mondiale. C’est un personnage que j’ai énormément aimé et pour lequel j’ai aussitôt eu un coup de cœur. C’est une héroïne touchante, sensible, elle a un destin incroyable alors que la vie ne lui a fait aucun cadeau.

Si ce roman est finalement très difficile à résumer malgré ce que j’ai pu en dire, c’est parce qu’il est très riche et de fait, absolument passionnant. L’autrice appuie sa fiction de recherches historiques qui donnent davantage de profondeur au récit. L’histoire de ces trois femmes est émouvante, captivante et profondément humaine. Le rythme est assez soutenu et il n’y a aucun temps mort, si bien que les pages défilent sans s’en apercevoir. C’est pour moi un très gros coup de cœur, une lecture inoubliable qui m’aura transmis de nombreuses émotions et m’aura bouleversée à de nombreuses reprises.

Une histoire profondément émouvante et humaine, qui alterne le passé et le présent, entremêlant l’Histoire et des secrets de famille. Que ce soit dans les années 40 avec Judith ou de nos jours avec Jacobina et Béatrice, chacune des héroïnes de ce récit a su me toucher à sa façon. Cette lecture est un véritable coup de cœur.

2 commentaires sur “L’écho des promesses • Mélanie Levensohn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s