Feel-good book

Un été ravissant à Vert-Cottage • Lucy Daniels

J’aime accorder mes lectures aux saisons et le titre du cinquième volet de la saga Vert-Cottage de Lucy Daniels semblait absolument parfait !

L’été est arrivé à Welford, et le village déborde d’activité. Helen Steer, infirmière vétérinaire, adore son travail à Vert-Cottage, et avec le soleil, les choses ne pourraient pas aller mieux. Mais c’était avant le départ en voyage de sa meilleure amie, qui laisse Helen dépitée et fait surgir des doutes sur sa vie monotone avec son petit ami Seb. Le nouveau vétérinaire Toby Gordon, avec son air charmeur et son passé familial trouble, semble soudainement un parti beaucoup plus intéressant. Alors qu’Helen et Toby se rapprochent, Sunrise Farm, la jolie ferme où vit Helen, est touchée par une crise qui remet en cause son avenir. Aidée de ses amis Mandy et James, qui mettent de côté leurs propres problèmes pour lui venir en aide, Helen va tout tenter pour sauver sa maison. Avec tous ces problèmes en tête, est-ce vraiment le moment de penser à une nouvelle relation amoureuse? Helen devra-t-elle laisser échapper sa seconde chance ?

Retour à Vert-Cottage

Si l’on est bien de retour au refuge de Vert-Cottage, ce n’est pourtant plus Mandy Hope qui la protagoniste principale de ce volet mais Helen, son assistante vétérinaire. C’est pourquoi je n’ai pas pris la peine de lire les trois tomes avant d’entamer celui-ci, même si je me doutais que certains éléments me seraient révélés étant donné que l’autrice continue à suivre les aventures de Mandy dans ses récits précédents. Cela ne m’a nullement gênée, Un été ravissant à Vert-Cottage peut aisément se lire indépendamment, et c’est avec curiosité que j’ai fait la connaissance d’Helen.

Une parenthèse feel-good très agréable

Dès les premières pages, Helen est présentée comme une jeune femme débrouillarde, indépendante, investie et presque amoureuse dans son travail. Elle est pourtant remplie de doutes ; son manque de confiance en elle et sa peur de l’engagement vont venir fortement ébranler sa relation avec Seb, ce qui fait de ce nœud l’une des principales intrigues de ce récit. Bien qu’étant présenté comme un feel-good, cela m’a légèrement ennuyée de découvrir que le scénario tournait principalement autour de cette romance. Les descriptions des paysages de cette campagne bucolique ainsi que l’agréable parenthèse feel-good n’ont pas su me convaincre assez pour me faire pleinement apprécier cette lecture.

L’été est la saison idéale pour se plonger dans cette parenthèse feel-good qui ne demande pas une grande concentration. Si j’ai apprécié me replonger dans les descriptions bucoliques de la campagne anglaise, l’intrigue n’a pas su me convaincre…

Publicité

Un commentaire sur “Un été ravissant à Vert-Cottage • Lucy Daniels

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s