Un merci de trop ~ Carène Ponte

17273743_838253689648898_2094238742_o.jpg

J’ai vu ce roman sur le store de ma liseuse et, un petit peu sur un coup de tête je dois l’avouer, je l’ai acheté et lu aussitôt. Il m’a fait passer un super moment et ma lecture s’est révélée être agréable.

Résumé :

S’il fallait décrire Juliette en un mot, « transparente » serait sans doute le bon. Depuis toujours, elle a fait ce que l’on attendait d’elle, mettant de côté ses rêves et celle qu’elle est vraiment. Résultat, à trente ans, elle mène une vie où choisir entre lasagnes et sushis est un événement. Pourtant, au fond d’elle-même, elle sait qu’elle n’est pas cette fille sans personnalité. Heureusement, il n’est jamais trop tard pour devenir soi. C’est ce que va découvrir Juliette au détour d’un merci, un merci de trop. Et elle est loin d’imaginer où cela va la mener.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Dès les premières lignes, il est facile d’associer cette histoire à pas mal de clichés et j’avoue avoir eu très peur de tomber sur une énième histoire d’amour stéréotypée. Puis, je me suis laissée porter par les aventures de Juliette et j’ai regretté aussitôt mes pensées négatives !

Juliette est maladroite, rigolote (ou pas, certaines fois) mais définitivement attachante et définitivement une fille simple, sans histoire. Elle ne demande rien à personne, vit sa vie de célibataire tranquillement, travaille dans une agence qu’elle déteste avec des personnes qu’elle déteste jusqu’au « merci de trop ». Son rêve consiste en une seule chose : écrire un roman. En un sens, elle m’a rappelée Bridget Jones, une héroïne que j’aime énormément et qui m’avait fait beaucoup rire.

Les personnages qui gravitent autour de Juliette sont tous aussi drôles que celle-ci. Nina, sa meilleure amie, est l’archétype de la copine parfaite : toujours belle, toujours fraîche, bien habillée, bien maquillée et la phrase pour faire rire en toutes circonstances. Sa présence amène une certaine maturité dont Juliette a besoin et dont Juliette se nourrit pour prendre ses décisions ; un côté de ce roman qui m’a beaucoup plu. Enfin, Sexy Boy, ou Luc, l’amoureux secret de Juliette. Entre les lignes, on découvre des thèmes qui restent propres à des romans de chick-lit : la maternité, le choix amoureux et les déceptions amoureuses mais également la recherche du bonheur et de l’épanouissement professionnel.

Les mésaventures de Juliette se lisent très rapidement car ce n’est pas un roman à surprise. On sait d’avance ce qui va se dérouler au fil des pages mais cela n’a rien de lassant ni d’ennuyant ; bien au contraire, c’est un roman réconfortant et rempli d’humour, un humour qui n’est ni grossier ni lourd.

♦ ♦

Une histoire agréable, des personnages attachants : de quoi rendre ce roman léger très agréable et désaltérant. Juliette est peut-être transparente mais elle n’en est pas moins drôle et attachante.

Publicités

2 commentaires sur « Un merci de trop ~ Carène Ponte »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s