Changer l’eau des fleurs • Valérie Perrin

28171290_1021998937941038_635452526_o.jpg

Sans pour autant être un coup de cœur, le premier roman de Valérie Perrin, Les oubliés du dimanche, avait été une lecture excellente et bouleversante. Recevoir ce second roman m’a mise dans une telle joie ! Un très grand merci à Albin Michel de me l’avoir fait parvenir. Changer l’eau des fleurs est en librairie depuis le 28 février.

RESUME-01 - Copie

Violette Toussaint est garde-cimetière. Avant, elle était garde-barrière. Avant, quand elle vivait aux côtés de Philippe et de leur petite Léonine. Avant que leur fille ne parte en colonie de vacances et meurt asphyxiée pendant son sommeil. Avant que Violette ne croise la route de Sacha, guérisseur de l’âme, qui va lui confier les clés de sa maison et de son poste. Au milieu des tombes, des fleurs et des chats, Violette réapprend à vivre. Elle découvre une nouvelle famille auprès d’Elvis, de Nono et de Gaston, les fossoyeurs, et de Cédric le curé. Un jour, un homme vient frapper à sa porte et la sort de sa torpeur. Il s’appelle Julien Seul et semble encore plus désemparé qu’elle. Dans ce coin de terre qui devient son refuge, tout est possible, même les miracles. Comme celui de retrouver le goût de la vie et la douceur de l’amour.

CE QUE JEN PENSE-01-01 - Copie

Il y a des plumes qui nous marque, qui sont sensibles et pleines de bienveillance et qui finissent par devenir des coups de foudre. Celle de Valérie Perrin fait partie de ces plumes-ci pour moi. Une révélation, un crush littéraire comme je n’en ai rarement eu et qui me fait dire que je serais au rendez-vous à chacun de ses écrits, à chaque fois que je verrais son nom ajouté sur la couverture d’un ouvrage. Parce qu’il existe de nombreux romans qui racontent les drames du quotidien, de la vie mais très peu qui le font avec autant de justesse que Valérie Perrin.

Violette est garde-cimetière, un métier original. Elle est entourée des âmes des morts, elle fait pousser ses fleurs et ses légumes dans son petit potager, elle habite la maison de fonction au fond du cimetière et se fait appeler « la dame du cimetière ». Si certains la trouveront triste et sombre, d’autres chaleureuse et souriante, moi je l’ai trouvé touchante et vraie. Simple, comme vous et moi. Comme une vieille amie qu’on a perdue de vue et qu’on retrouve. Bien sûr, elle a ses blessures et ses chagrins. Bien enfoui sous son manteau noir, caché sous la robe d’été qu’elle met pour faire vivre un peu de joie.

Ces cicatrices, elle les a pansé depuis longtemps mais elles continuent de venir toquer à sa porte de temps en temps. Parce que c’est ça la vie. C’est des drames qui ressurgissent, des souvenirs qui refont surface, des bribes du passé qui remontent sans qu’on les attende. Alors, en attendant, Violette, elle vit sa solitude au milieu des tombes et des chats et nous, on découvre sa vie, au gré des allers/retours dans le passé. On part à la rencontre de Léonine, Philippe, Irène et Gabriel, Célia et du cimetière. Au cœur des allées où on entend le bruissement des feuilles, le murmure des chagrins, l’odeur des lys et des chrysanthèmes, dans ce lieu qu’on juge morbide et astère, il y a des personnages attachants, touchants que j’ai adoré rencontrer et qui m’ont véritablement accueilli au cœur de leur histoire.

C’est la force de la plume de Valérie Perrin. Elle nous donne l’impression d’entrer dans son histoire et non d’être un simple lecteur, spectateur du temps qui passe et des nœuds qui se dénouent. Cette intrigue captivante vient creuser la vie et bouleverse parce qu’elle est pleine d’émotions. L’amour, la maternité, la filiation, le pardon, la résilience, l’amour viscéral, l’espoir, autant de sujets qui viennent étayer ce récit où l’humour se mêle savamment à la douceur, aux sentiments justes et à l’optimisme et qui m’a envouté littéralement.

SEPARATEUR-01

Une plume profonde qui vient poser des mots justes sur les drames de la vie, sur l’histoire de Violette qui, au delà d’être touchante, m’a vraiment émue. La bienveillance de ce récit est incroyable et rend sa lecture encore plus belle. Valérie Perrin signe ici un roman d’une très grande qualité.

EXCELLENTE LECTURE-01 - Copie

Publicités

14 commentaires sur “Changer l’eau des fleurs • Valérie Perrin

  1. J’attendais ta chronique avec impatience !! J’avais hâte de connaître ton avis final sur ce roman. Et je ne suis pas dessus, ta chronique fait ressortir toute l’émotion que tu as ressentie en lisant ce livre et tu me donnes du coup fortement envie de me le procurer. Et de sortir Les oubliés du dimanche de ma Pal une bonne fois pour toute !!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s