Contemporain

Vers le soleil • Julien Sandrel

En 2018, il y a trois ans, je découvrais La chambre des merveilles et j’étais déjà surprise par la force des émotions et des sujets abordés par l’auteur dans son premier roman. Si je déplorais quelques facilités, j’en garde cependant un bon souvenir et c’est ce qui m’a fait me plonger dans Vers le soleil, le dernier roman de l’auteur paru en librairie le 24 février.

Il n’est rien pour elle, mais elle n’a plus que lui… 14 août 2018. Tess part vers la Toscane, où elle doit rejoindre pour les vacances sa fille Sienna et l’oncle de celle-ci, Sacha. Mais alors qu’elle fait étape chez sa meilleure amie à Gênes, un effroyable grondement ébranle la maison, et tout s’écroule au-dessus d’elle. Une longue portion du pont de Gênes vient de s’effondrer, enfouissant toute la zone. Tess est portée disparue. Lorsque Sacha apprend la catastrophe, c’est tout leur univers commun qui vole en éclats. Tous leurs mensonges aussi. Car Sacha n’est pas vraiment l’oncle de cette petite fille de neuf ans : il est un acteur, engagé pour jouer ce rôle particulier quelques jours par mois, depuis trois ans. Un rôle qu’il n’a même plus l’impression de jouer tant il s’est attaché à Sienna et à sa mère. Alors que de dangereux secrets refont surface, Sacha sait qu’il n’a que quelques heures pour décider ce qu’il veut faire si Tess ne sort pas vivante des décombres : perdre pour toujours cette enfant avec laquelle il n’a aucun lien légal… ou écouter son cœur et s’enfuir avec elle pour de bon ? En attendant, il décide de cacher la vérité à la petite fille, et de la protéger coûte que coûte..

La chambre des merveilles, le premier roman de Julien Sandrel est aussi le dernier roman que j’ai lu de cet auteur, alors que mon souvenir de son talent pour aborder de sujets émouvants avec délicatesse demeure bien présent. Ce fut une nouvelle fois le cas avec ce roman qui nous emmène en Italie, aux côtés de Sasha, un comédien payé pour jouer le rôle de l’oncle de Sienna, la petite fille de six ans absolument merveilleuse de Tess, une jeune maman qui renferme multiples secrets. Cette mascarade dure depuis plusieurs années et a fait de Sasha un homme heureux, un presque père comblé et de Sienna une fillette éveillée et épanouie.

Alors cette année, ils ont décidé de partir en vacances tous les trois, un peu comme la famille qu’ils sont devenus, en Toscane. Mais tandis que pour Sasha et Sienna, partis plus tôt que Tess qui profite de quelques jours en compagnie de sa meilleure amie Francesca à Gênes, ses jours de repos s’annoncent sous un signe très positif, entre parc aquatique et promenade en voiture, le pont de Gênes s’écroulent et Tess fait partie des victimes, ensevelie sous les décombres de la maison de son amie. Sasha se retrouve alors face à un cruel dilemme et face aux autorités, devant les secrets de Tess que Francesca lui révèle.

On va donc suivre les péripéties de cet homme, dont l’amour transparait dans chacune de ses prises de décision pour sauver le lien qu’il a créé avec celle qu’il considère comme sa fille, Sienna et sur qui il n’a aucun droit parental. C’est un roman très doux, rempli de bienveillance dans lequel l’auteur questionne les liens filiaux et les sentiments qui traversent non seulement les liens de cœur mais aussi les liens de sang. Si ses thématiques ont su me toucher profondément, je déplore cependant la rapidité avec laquelle l’auteur a construit son récit, qui m’a laissé septique concernant la crédibilité des démarches juridiques.

Un récit rempli de bienveillance, de douceur et de tendresse, qui questionne les liens filiaux et la nécessité d’être du même sang pour se considérer comme parent d’un enfant alors que l’amour transperce tout. Si ses thématiques ont su me toucher et m’émouvoir, j’ai pourtant été très surprise par la rapidité du récit, qui m’a laissée perplexe sur la crédibilité des démarches.

Un commentaire sur “Vers le soleil • Julien Sandrel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s