Historique·Romance

Réputation • Lex Croucher

J’avais hâte de découvrir ce roman, décrit comme à la croisée de Jane Austen et La chronique des Bridgerton. Malheureusement, il n’a pas été à la hauteur de mes espérances…

Lorsque ses parents l’envoient vivre chez son oncle et sa tante au fin fond de la campagne anglaise, Georgiana Ellers, une jeune femme issue de la classe moyenne, craint de s’y ennuyer à mourir. Mais, entraînée par l’envoûtante Frances Campbell et sa clique d’héritiers décadents, la voici qui plonge tête la première dans un tourbillon de fêtes de plus en plus extravagantes, où règnent l’ivresse et la débauche. La vulnérable Georgiana, qui rêve d’idylles et d’amitiés sincères, se retrouve bientôt happée par ce monde auquel elle n’appartient pas et qui exerce sur elle une dangereuse fascination. Un monde où le moindre faux pas risque à tout moment de causer sa perte. Parviendra-t-elle à y trouver sa place sans y laisser des plumes ?

Un savant mélange de Jane Austen et La chronique des Bridgerton ?

Il faut dire que ce roman avait tout pour me plaire, ses inspirations étant absolument délicieuses. Décrit comme une romance impertinente qui séduira tous les fans de Jane Austen, il semblait être romantique, décalé et rafraichissant et j’ai été aussitôt sous le charme de sa couverture printanière. Malheureusement, j’ai trouvé cela mensonger et ce récit n’a pas su combler toutes mes attentes… On va suivre Georgiana, une jeune femme de bonne famille et bien sous tous rappors, qui vit chez sa tante et son oncle pendant que ses parents vaquent à leurs occupations sans se préoccuper d’elle. L’été s’annonce ennuyeux mais sa rencontre avec Frances Campbell lui dévoile bientôt un univers dans lequel elle ne s’est jamais aventuré…

Une intrigue longue à se mettre en place…

Il y a des constructions de récit qui ont tendance à freiner ma lecture, c’est lorsque la taille des chapitres. Sans me l’expliquer, ce n’est pas évident pour moi d’être immergée dans une lecture si les chapitres traînent en longueur. Ce qui est le cas de ce roman. Au-delà de ce détail, cette construction amène une certaine lenteur dans le récit qui m’a amené plusieurs fois à me demander quand l’intrigue allait réellement démarrer. L’autrice nous plonge dans un cadre historique détaillé, fourmillant de détails sur l’atmosphère, les mœurs et coutumes, les tenues vestimentaires, les grandes demeures, mais cela reste de la description pure. Quand enfin, la romance soi-disant impertinente démarre, j’ai lu la moitié du récit…

Des thématiques intéressantes mais un récit peu passionnant

Si la plume de Lex Croucher est pleine d’humour, elle est également très exacerbée et cela donne lieu à des passages qui sont lourds. Les thématiques viennent donner un peu de profondeur mais sont, selon moi, bien trop en décalage avec le ton souhaité : le racisme, l’homosexualité et son tabou dans les familles aristocrates. Malgré leur caractère important, je n’ai pas eu le sentiment qu’elles apportaient quelque chose au récit. L’intrigue demeure finalement assez mince, voguant entre fêtes extravagantes, alcool coulant à flot et une jeune femme qui désire s’émanciper.

Très attirée par les inspirations de ce roman, son intrigue n’a malheureusement pas su m’intéresser… Si l’atmosphère retranscrite est fourmillante de détails, les descriptions alourdissent, selon moi, le récit. L’intrigue est simple, la romance peu vibrante mais cela reste agréable suivre. Il ne m’en restera pourtant pas un souvenir mémorable.

Un commentaire sur “Réputation • Lex Croucher

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s