Feel-good book

L’immeuble de la rue Cavendish, tome 1 : Les manigances de Margaux • Caroline Kant

J’étais très impatiente de découvrir ce roman en apprenant sa sortie et je me suis empressée de courir en librairie pour me le procurer.

Après une rupture amoureuse, la jeune Margaux s’installe dans l’appartement que lui prête son oncle, rue Cavendish à Paris. Entre la concierge désagréable qui exige qu’on l’appelle madame Nathalie, le vieux fou du deuxième ou l’insupportable gamine du quatrième, l’immeuble ne manque pas d’animation. Quand des bruits inquiétants s’échappent de l’appartement au-dessus, elle mène l’enquête.

Un premier tome qui pose le cadre

La couverture nous donnait un bref aperçu de cet immeuble de type haussmannien mais l’envers du décor est encore plus enviable. Dès les premières pages, on part à la rencontre de Margaux, qui emménage rue Cavendish suite à une rupture un peu douloureuse dont elle peine à se remettre. Nouvelle locataire de cet immeuble, elle ne va pas tarder à rencontrer ses différents habitants dont il nous est également donné un aperçu en tant que lecteur avant de pouvoir les découvrir davantage dans les cinq prochains tomes qui composent la saga de Caroline Kant.

Une héroïne drôle qui ne m’a pourtant fait ni chaud ni froid

Si les voisins bruyants, curieux, mystérieux, discrets apportent un peu d’animation et de vie dans cet immeuble et permettent d’aborder des sujets importants tels que les violences conjugales, la maladie, la dépendance des personnages âgées, l’héroïne principale de ce premier tome n’a pas su me toucher ni me convaincre. Son histoire est pleine d’humour et son personnage assez drôle mais ses fixettes m’ont lassées voire terriblement ennuyées. Le style est simple et efficace, les événements s’enchaînent rapidement si bien que ce roman se dévore. Mais cela ne veut pas dire qu’il en a été une superbe lecture…

Ce roman est tout à fait le genre de lecture à emmener à la plage, en vacances ou si vous avez quelques heures de train : une lecture qui, selon moi, divertit mais ne me laissera pas un souvenir impérissable. Le décor est sympathique, les habitants semblent tous avoir une histoire à raconter et il me tarde de la découvrir mais l’héroïne de ce premier tome n’aura pas su me convaincre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s