Historique

La librairie des rêves ensevelis • Madeline Martin

Dès qu’il s’agit de romans historiques, je suis au rendez-vous et celui-ci me tentait d’autant plus qu’il se déroule pendant la seconde guerre mondiale !

Août 1939. La guerre gronde en Europe. Grace Bennett a toujours voulu s’installer à Londres, mais les portes closes et les lugubres bunkers qu’elle y découvre sont bien loin de ce dont elle rêvait. Et elle, qui n’a jamais été une grande lectrice, ne s’imaginait pas non plus trouver du travail dans la librairie de Primrose Hill. Quand le Blitz détruit une partie du centre-ville et que des milliers de livres se retrouvent brûlés et ensevelis sous les décombres, la librairie est miraculeusement épargnée. Au milieu des coupures d’électricité, du son strident des alarmes et du grondement sourd des raids aériens, la littérature sera une source d’espoir pour Grace et pour tous les habitants du quartier, car le pouvoir des mots est plus fort que le bruit des bombes.

Londres, en plein cœur du Blitz

Lorsqu’elle arrive à Londres, Grace ne s’attend pas à ce que la guerre la change profondément, ni qu’elle éclate aussi violemment sur cette ville dans laquelle elle fonde tous ses espoirs. Logée chez une amie de sa mère, elle déniche un travail dans une librairie pour six mois. Si celui-ci ne l’enchante guère au départ, elle qui ne lit absolument pas, sa rencontre avec le libraire de Primrose Hill va lui ouvrir les portes d’un univers dans lequel elle s’évade face à la dureté du quotidien et de la guerre. Surtout que rien ne prépare les londoniens aux bombardements qui les attendent en cette fin d’année 1940 et début 1941.

La littérature, point central du récit

Si la guerre est la toile de fond de ce récit, il rend également un magnifique hommage à la littérature et à la lecture. À travers les romans que Grace découvre et dont elle fait la lecture aux réfugiés des alertes aux bombardements, elle va redonner de l’espoir. Cette association est merveilleuse, d’autant plus qu’au départ la jeune femme était loin d’être une adoratrice de la lecture et n’était d’ailleurs pas convaincue de son pouvoir. J’ai énormément la façon dont l’autrice déroule doucement son récit en faisant prendre conscience à son héroïne de cette passion qui va lui permettre de s’évader de ce quotidien anxiogène.

Un roman immersif

L’autrice dépeint avec justesse les conditions de vie des habitants de Londres durant cette période meurtrière ainsi que la situation politique et les différentes avancées de la guerre. Les descriptions sont à la fois immersives et passionnantes, renforcée par les missions d’agent de Grace qui va sillonner les rues la nuit pour aider les habitants à se mettre à l’abri. Que ce soit la bienveillance, la solidarité, l’entraide ou encore l’amitié, La librairie des rêves ensevelis balaie nombreuses valeurs avec beaucoup de sensibilité. C’est un roman très court mais j’aurais aimé en lire davantage encore.

Véritable page-turner, ce roman a été un coup de cœur que j’ai dévoré en un peu plus d’une soirée ! L’autrice nous plonge dans le Blitz avec justesse et rend hommage à la littérature ainsi qu’au pouvoir des livres sur l’espoir. Une pépite !

Publicité

Un commentaire sur “La librairie des rêves ensevelis • Madeline Martin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s