BD - essais

Et à la fin, ils meurent : La sale vérité sur les contes de fées • Lou Lubie

C’est sur le compte de Muffinsandbooks que j’ai découvert cette bande-dessinée et j’ai beaucoup hésité à me l’acheter en librairie. Je l’ai finalement découvert en numérique mais je pense très certainement qu’elle viendra s’ajouter à ma bibliothèque.

De l’Antiquité à Perrault et Grimm, Lou Lubie présente les versions authentiques et croustillantes des contes, où la fin heureuse s’arrose à la vodka et le prince n’est pas si charmant. À travers ces récits savoureux, l’autrice aborde avec humour une réflexion sur l’éthique des contes : violence, sexisme, racisme… une exploration culturelle et littéraire passionnante !

On nous aurait menti ?

Saviez-vous que les contes de fées étaient légèrement moins merveilleux que ce qu’ils laissent entendre ? Et qu’au fil des années, l’oralité se transformant en écriture, ils se sont adoucis pour ne pas venir effrayer de jeunes oreilles ? Si ma formation d’éducatrice de jeunes enfants m’a permis de découvrir Bruno Bettelheim et son livre Psychanalyse des contes de fées – dont nous parle Lou Lubie dans sa bande-dessinée, cela ne fait pourtant pas très longtemps que je sais le trait mensonger de la plupart des contes de fées que j’ai pu lire étant enfant. Les véritables histoires, à l’origine, se composaient de meurtres, de mutilations, d’adultères ou encore de cannibalisme. On est bien loin du merveilleux de Cendrillon, La Belle au Bois Dormant ou encore Blanche-Neige. Qui sait que Cendrillon tranche la tête de sa première belle-mère ?

Un ouvrage atypique et didactique

Lou Lubie nous offre un véritable trésor, entre analyses fines et explications de contes. Elle revient sur leurs origines, tout en s’interrogeant sur leurs messages, leurs valeurs et les différentes versions auxquels ils ont été soumis. On visite ainsi plusieurs contes, dans leurs versions originales mais aussi dans toutes les modifications qu’ils ont vues et leurs réécritures selon Basile, les frères Grimm ou Perrault. Elle explique que les premières destinataires des contes n’étaient pas des enfants mais bel et bien des adultes, d’où certaines versions un peu sanguinaires, et qu’il n’existait pas nécessairement de morale. Cette bande dessinée vient bouleverser ce qu’on croit savoir depuis toujours sur les contes et apporte un éclairage ludique, saupoudré d’un humour subtil et délicat, sur la sale vérité, comme son titre l’indique.

Connaissez-vous la vérité sur les contes de fées ? Avez-vous déjà cherché à en découvrir les origines et les véritables versions ? Lou Lubie rétablit la vérité et nous offre une bande-dessinée éclairante, saupoudré d’un peu d’humour, sur les origines des contes qui ont bercés notre enfance et leurs vérités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s