Feel-good book

Le doux parfum de la vérité • Lucy Diamond

Quand j’ai découvert le planning des lectures à lire en tant que Lectrice Charleston 2021, j’avais le choix entre La chanson du rayon de lune et celui-ci. J’ai finalement choisi le roman de Tonie Behar mais il me tardait de découvrir le nouveau roman de Lucy Diamond car j’avais adoré Rendez-vous au café du bonheur. Un grand merci à ma copine Clara, qui a partagé cette lecture avec moi !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est resume.jpg

Il n’y a pas plus opposées qu’elles. Polly, citadine jusqu’au bout des ongles, femme d’affaire ambitieuse à qui tout réussit. Sa sœur Clare, divorcée, deux enfants à charge, reine du système D qui n’a jamais quitté son village. Mais le destin a décidé de les rassembler… Quand elle perd son emploi, Polly se voit contrainte, à son grand désespoir, de s’installer à la campagne, chez Clare. Elles qui n’ont pas vécu ensemble depuis des lustres et qui se parlent à peine, les voilà obligées de cohabiter ! Si les débuts sont bien difficiles, un projet va les fédérer : la fabrication de produits bio pour le bain, une idée de Clare qui amuse beaucoup Polly. Et si les sœurs avaient plus en commun qu’elles ne le pensaient ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ce-que-jen-pene.jpg

Polly travaille à Londres depuis plus de dix ans, un poste haut placé et bien payé dans une importante société financière lorsque le couperet tombe et son monde s’effondre. Elle est licenciée. Après des années à monter les échelons, à sacrifier sa vie pour des affaires et des clients, des week-ends passés au bureau à terminer des dossiers, elle se retrouve au chômage et fauchée. La conjoncture actuelle ne lui laisse d’autant plus que peu d’espoirs concernant une reprise prochaine dans ce domaine d’activité… Il ne lui reste donc qu’une seule alternative : retourner chez ses parents à Elderchurch, le village de campagne dans lequel elle a grandi.

Dès les premières pages, Polly nous est présentée comme un personnage méprisant, hautain, glacial. Elle est désespérément seule, elle a repoussé tout ceux qui lui témoignaient de l’affection et s’est érigée une carapace solide pour ne plus souffrir. Cependant, sous la glace, il y a une femme brisée, qui a tout perdu suite à son licenciement et qui doit faire face à son passé dans son village, alors qu’elle a tenté de tirer un trait dessus des années plus tôt, suite à un drame familial. Malgré son côté antipathique, elle m’a énormément touchée et je n’ai pas réussi à la détester.

C’est grâce à sa sœur, Clare, une femme très différente, divorcée et mère de deux enfants, qui n’arrive pas à joindre les deux bouts, qu’elle va peu à peu remonter la pente. Car si Clare et Polly ne se sont plus adressées la parole depuis des années, elles n’en demeurent pas moins sœurs et les liens familiaux sont une excuse parfaite pour s’entraider et s’épauler. Surtout qu’une opportunité professionnelle pour Clare va leur permettre de se lier et de s’accompagner mutuellement. Ce sont deux femmes très émouvantes, séparées par les non-dits, par la culpabilité et des années de silence. Si elles ont su me toucher autant, c’est certainement parce que j’ai une petite sœur et qu’il serait inconcevable pour moi d’en arriver à leur situation.

Ce roman est une jolie leçon de vie. Les propos de l’autrice sont déculpabilisant, que ce soit vis-à-vis du rôle de mère de Clare mais également du mode de vie de Polly. Mis en parallèle, elles ne pourraient être plus différentes mais l’autrice ne prend jamais le parti de l’une plus que l’autre et nous offre deux portraits respectueux et justes. S’il n’y avait qu’une chose à retenir de cette histoire, ce serait cette morale positive sur l’importance des liens familiaux, de la confiance et de la communication.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Un récit qui a su me toucher grâce aux portraits de Clare et Polly, deux sœurs que tout oppose qui vont trouver la force de se pardonner et de se défaire de leur culpabilité pour avancer ensemble. Les propos sont déculpabilisant et les sujets très forts : l’importance des liens familiaux, la confiance, le pardon. Une lecture que je recommande !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est je-recommande.png

2 commentaires sur “Le doux parfum de la vérité • Lucy Diamond

  1. C’est le genre de lecture légère que j’apprécie lire de temps en temps. D’autant plus si ça implique d’avoir pour décor Londres ou la campagne anglaise. Un peu dans le même genre j’avais bien accroché avec « Le diable vit à la campagne » de Rachel Johnson.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s