Feel-good book

Là où le bonheur se respire • Sophie Tal Men

Cinq ans plus tard, je suis encore au rendez-vous des romans de Sophie Tal Men (Les yeux couleur de pluie, Entre mes doigts coulent le sable, De battre la chamade, Qui ne se plante pas ne pousse jamais, Va où le vent te berce), que je chéris parce qu’ils sont de véritables baumes au cœur.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est resume.jpg

Pour Lily, apprentie parfumeuse, les parfums subliment la vie : ils nous construisent, nous éveillent et nous guident. Aussi, quand sa petite soeur Clarisse est hospitalisée à la suite d’une grave chute de cheval, Lily fera tout pour stimuler ses sens et lui redonner le goût de vivre. Sa méthode, retourner sur l’île d’Ouessant, berceau de leur enfance, à la recherche des odeurs chères à Clarisse. A l’hôpital, seul Evann, externe en médecine, soutiendra son projet fou et un lien fort naîtra entre eux. Au fil du temps, les deux complices réaliseront que c’est leurs âmes blessées qu’ils cherchent à soigner, car prendre soin des autres, c’est aussi prendre soin de soi.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ce-que-jen-pene.jpg

Chaque année, un peu à la manière d’un rendez-vous, le roman de Sophie Tal Men se glisse entre mes mains et je me délecte de sa lecture. L’autrice sait plonger son lecteur dans une ambiance délicieuse, faite de Bretagne et de Finistère, d’embruns, de falaises balayées par le vent et la mer, de couloirs médicaux et de vie. La sensation de voyager ne me quitter jamais quand je commence une nouvelle histoire, surtout visuellement et cette année, c’est également de façon olfactive que l’autrice nous plonge dans son récit.

Là où le bonheur se respire, cela pourrait résumer bien des endroits sur Terre mais pour Clarisse, c’est sur l’île d’Ouessant, au large des côtés finistériennes. Alors quand elle fait une chute brutale de cheval et qu’elle est victime d’un grave traumatisme crânien qui la cloue dans le lit d’un hôpital des terres, sa guérison s’annonce longue et chaotique. C’est sans compter sur Evann, jeune interne en médecine et stagiaire dans le service de neurologie, et Lily, la sœur de Clarisse, nez de profession et véritable maitresse dans l’art de maitriser les senteurs. À eux deux, ils représentent l’espoir pour la jeune passionnée d’équitation de revoir son île et d’y respirer son bonheur.

Ce roman est un véritable voyage sensoriel, à la rencontre de deux sœurs que tout oppose et pour qui la communication n’a jamais été facile mais également de personnages authentiques, attachants, tendres. On en retrouve certains inlassablement et avec bonheur au fil des différents romans de l’autrice tout comme on en rencontre de nouveaux, qui viennent agrandir la galerie des êtres humains sincères que Sophie Tal Men sait créer avec poésie et délicatesse. Une nouvelle fois, elle nous offre une histoire apaisante de laquelle se dégage simplicité et douceur.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est separateur-livre.png

Là où le bonheur se respire, c’est autant un voyage sensoriel qu’une histoire douce et apaisante, dans laquelle on retrouve des personnages authentiques, attachants, tendres. Si la médecine est encore un sujet fondateur de cette histoire, elle s’efface pour laisser place à la douceur des odeurs, à la vie olfactive et tout ce qu’on peut découvrir grâce à ce sens. Une nouvelle fois, c’est comme se retrouver propulser en Bretagne, aux larges des côtés finistériennes, où les embruns frappent les falaises.

4 commentaires sur “Là où le bonheur se respire • Sophie Tal Men

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s